01/29/2023

Dans un article publié ce samedi 1er octobre, The Mirror a avancé que Vladimir Poutine serait souffrant d’un cancer. Le leader russe serait fortement affaibli et son état aurait été déterminant dans ses récentes prises de décision ultra-controversées.

Depuis plusieurs semaines, les rumeurs autour de l’état de santé de Vladimir Poutine vont bon train. Et ce n’est pas près de s’arranger. La raison ? Le leader russe souffrirait d’un cancer, a rapporté The Mirror, ce samedi 1er octobre, s’appuyant sur « un nouveau rapport de la chaîne Telegram General SVR ». « [Poutine] s’est plaint d’une douleur douloureuse dans la cavité abdominale, qui n’a pas pu être arrêtée rapidement », a relayé le célèbre média britannique. « Il a tenu la réunion en se penchant en avant, en essayant de maintenir une posture naturelle« , a-t-on ensuite appris. Selon la chaîne Telegram, Vladimir Poutine serait souffrant depuis plusieurs mois et montrerait de plus en plus de symptômes : « L’oncologie de Poutine progresse et, malgré un traitement adéquat ces derniers temps, la douleur n’est pas toujours complètement soulagée. »

De leur côté, certains spécialistes de la santé ont également fait part de leur vision sur l’état de santé du président russe. C’est notamment le cas de Richard Dearlove, ancien chef du MI6, qui avait avancé que Vladimir Poutine serait envoyé dans un sanatorium et qu’il aurait rendu son dernier souffle avant 2023 à cause de ses soucis médicaux. Ce jeudi 29 septembre, le politologue Valery Solovey a déclaré que l’état de santé du chef du Kremlin se « détériorait de façon spectaculaire ». « Quant à sa santé, elle se détériore, oui, dramatiquement« , a-t-il ajouté, relayé par The Sun.

L’invasion de l’Ukraine : « une conséquence directe de l’état physiologique » de Poutine ?

Dans son analyse, Valery Solovey, expert autoproclamé de la santé du président russe, a affirmé que l’invasion de l’Ukraine n’aurait pas eu lieu si le président russe était bien portant. « Toutes les décisions qu’il a prises […] le 24 février [début de l’invasion russe de l’Ukraine] et le 21 septembre [début de la mobilisation] sont une conséquence directe de son état physiologique« , a-t-il déclaré, avant d’ajouter : « Directe dans le sens de la santé physiologique et en termes de [santé] mentale. »

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : ITAR TASS / BESTIMAGE

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • Vladimir Poutine

  • suivre plus de stars

Autour de

Source: Lire L’Article Complet