Donald Trump : cette escroquerie tout juste démasquée

Pour financer sa campagne électorale, en 2020, Donald Trump aurait mis en place une contribution de dons réguliers. Certains partisans, prélevés toutes les semaines, ignoraient ce système.

A propos de


  1. Donald Trump

Donald Trump a-t-il usé d’une tactique frauduleuse en ligne, pour soutirer des millions de dollars à ses partisans, pendant sa campagne électorale, en 2020 ? C’est, en tout cas, ce qu’affirme un rapport du New York Times, publié ce samedi 3 avril. Afin d’augmenter les revenus de la campagne Trump et de la société à but lucratif qui traitait ces dons en ligne, WinRed, un programme de dons réguliers avait été mis en place, en mars 2020. Seule une case, cochée par défaut sur le site, avait informé les donateurs de ces contributions mensuelles. Cette condition a été modifiée en septembre 2020, afin de les rendre hebdomadaires. Problème, bon nombre d’entre eux ne s’en étaient pas rendus compte.

Comme des dizaines de personnes, un homme de Kansas City, atteint d’un cancer en phase terminale, a été victime de cette supercherie. Dans un élan de générosité, le malade en soins palliatifs, décédé en février dernier, a versé toutes ses économies. Il a ainsi donné 500 dollars, environ 425 euros, dans une seule contribution. Trente jours plus tard, le partisan de Donald Trump s’est étrangement retrouvé à découvert. Au total, plus de 3 000 euros lui ont été prélevés. Finalement, une grande partie de l’argent récolté, grâce à ce système de contributions régulières, a été remboursée aux donateurs, a précisé le journal américain. Un porte-parole de l’ancien président des États-Unis, Jason Miller, a rapporté le nombre de 200 000 contestations, ce qui équivaut à 19,7 millions de dollars (16,7 millions d’euros). “Le fait que nous ayons eu un taux de contestation de moins de 1% des dons, malgré cette collecte d’argent, est remarquable”, s’est-il réjoui.

Des dons, encore des dons

Donald Trump avait-il été informé de cette pratique ? Interrogée par nos confrères du Times, son équipe de campagne n’a pas souhaité répondre. D’après les informations du New York Times, la défaite du magnat de l’immobilier à l’élection américaine face à Joe Biden n’a pas mis un terme aux contributions régulières des donateurs pour autant. L’équipe de campagne du président américain a, en effet, continué à solliciter des dons “pour financer ses tentatives infructueuses de contester les résultats des élections“, soulignait le quotidien new-yorkais.

Article écrit avec la collaboration de l’agence 6Medias

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet