Donald Trump : sa belle-fille Lara, épouse de son fils Éric, prend une lourde décision

Alors qu’elle songeait sérieusement à candidater pour représenter la Caroline du Nord au Sénat, Lara Trump a finalement décidé de se retirer de la course. Pour justifier son choix, la belle-fille de Donald Trump a évoqué des raisons familiales, elle qui élève deux enfants en bas âge.

Lara Trump raccroche les crampons. Depuis plusieurs semaines, les médias américains s’agitaient autour de la candidature de la belle-fille de Donald Trump pour les élections sénatoriales américaines. Lara Trump, l’épouse d’Eric Trump, souhaitait représenter la Caroline du Nord, son état natal, au Sénat. De quoi relancer le clan Trump en politique, alors que les principaux membres de la famille se font particulièrement discrets depuis la défaite de Donald Trump à la course à la Maison Blanche. Pourtant, Lara Trump a finalement annoncé renoncer à ce poste prestigieux, lors de la convention républicaine de Caroline du Nord.

Vous avez certainement entendu la rumeur selon laquelle j’envisageais de briguer le Sénat en Caroline du Nord. Je l’ai envisagé et c’est une grande décision. J’ai beaucoup réfléchi, pesé le pour et le contre, parlé à mon beau-père, mes parents, mon époux Eric“, a-t-elle déclaré selon des propos relayés par les médias américains. Mais le Sénat devra se passer de Lara Trump, qui a estimé qu’elle ne pourrait pas “se donner à 100%“, notamment parce qu’elle élève ses deux enfants, Carolina et Luke, âgés de 1 et 3 ans. “Cela serait très compliqué pour moi de me présenter à l’heure actuelle“.

La politique et les Trump, une histoire achevée ?

Si Lara Trump a prévenu qu’elle disait “non pour aujourd’hui, pas pour toujours“, le clan Trump semble avoir bien du mal à occuper à nouveau une place de choix en politique. Donald Trump, qui rêvait de voir sa belle-fille représenter la famille, a réagi à cette décision, en déclarant : “Elle aurait été dure à battre. Mais je pense qu’elle a fait ce qui était bon pour elle et sa famille“. La relève n’est donc pas encore assurée pour l’ancien président américain, qui compte également sur sa fille aînée, Ivanka, pour reprendre le flambeau, alors que l’avenir politique de sa fille préférée fait régulièrement jaser…

Crédits photos : Agence – Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet