Elizabeth II : ce membre de la famille royale enlisé dans un scandale de corruption

Une enquête explosive du Sunday Times vient de révéler que le cousin de la reine Elizabeth, Michael de Kent, proposait secrètement de mettre en relation des entreprises avec le régime russe contre de grosses sommes. Et ce alors que les relations entre la Russie et le Royaume-Uni sont au plus bas.

Elizabeth d’Angleterre

La reine Elizabeth doit être fatiguée : elle doit faire face à un nouveau scandale au sein de sa famille. Son cousin, Michael de Kent, proche de la reine, fait les gros titres des médias britanniques ce samedi 8 mai 2021. Le prince Michael de Kent aurait proposé ses services pour valider des entreprises dans le cercle restreint de Vladimir Poutine, selon une longue enquête du Sunday Times. Pour pouvoir faire ces révélations, les journalistes se sont fait passer pour des dirigeants d’entreprises (fictives) sud-coréens, évoluant dans le commerce d’or, et ont demandé au prince Michael de Kent de les mettre en relation avec le régime de Vladimir Poutine. Comme ils le racontent dans leur article, ils ont pris contact avec le prince ainsi que son ami proche et associé d’affaires, le marquis de Reading, au cours d’une réunion Zoom à 10 heures du matin. Le cousin de la Souveraine leur aurait alors assuré qu’il pouvait les présenter de manière “confidentielle” au régime de Vladimir Poutine… pour 10 000 £ (11 500 euros) par jour.

D’autres médias enquêtaient sur le cousin de la reine

Le prince Michael de Kent, âgé de 78 ans, mènerait donc un commerce opaque et illégal avec son ami le marquis de Reading. Toujours selon le Sunday Times, le marquis de Reading aurait affirmé au cours de cette réunion officieuse que le prince agissait en tant qu'”ambassadeur officieux de Sa Majesté en Russie” et pouvait rencontrer Vladimir Poutine. Il a conclu que l’arrangement serait “légèrement discret“, ajoutant selon nos confrères : “Nous ne voudrions pas que le monde sache qu’il voit Poutine uniquement pour des raisons commerciales, si vous me suivez.” Ce n’est pas la première fois que de telles accusations sont portées sur Michael de Kent. Le cousin de la reine était déjà visé par plusieurs enquêtes de journalistes de Dispatches sur Channel 4, qui le soupçonnaient de vendre des liens avec le régime russe. Ce nouvel article représente une preuve de plus, qui ne devrait pas arranger la reine Elizabeth II, qui doit déjà faire face aux liens qu’avait son fils, le prince Andrew, avec Jeffrey Epstein, accusé de pédophilie et mort en prison…

Source: Lire L’Article Complet