Elizabeth II poussée à abdiquer : cette « énorme pression » qu’elle subit

Sujette à des soucis de santé, Elizabeth II a été sommée de prendre du repos. Entre la mort de son mari Philip et l’exil américain de son petit-fils Harry, la souveraine britannique n’a pas eu la vie facile ces derniers mois, relate Express.co ce samedi 6 novembre.

Hospitalisée en urgence à Londres le 20 octobre dernier, Elizabeth II a été sommée par ses médecins de prendre du repos. À 95 ans, la souveraine britannique compte célébrer en juin un record inédit dans l’histoire du Royaume-Uni : son jubilé de platine, soit 70 ans de règne sur le trône. Une raison de plus pour alléger sa surcharge de travail, d’autant que ces derniers mois, la Reine a été soumise à une « énorme pression » dans sa vie privée, relate Express.co, ce samedi 6 novembre. D’après Jonathan Sacerdoti, expert en têtes couronnées interrogé par le tabloïd, les épreuves personnelles d’Elizabeth II ont certainement eu un impact sur sa santé.

D’un âge avancé, Elizabeth II a dû affronter une tempête médiatique lors du départ fracassant de son petit-fils Harry aux États-Unis, avec sa compagne Meghan Markle et leur fils Archie. Désormais parents d’une petite Lilibet, le duc et la duchesse de Sussex ont suscité une vive polémique en évoquant les insinuations racistes qu’aurait subies leur aîné de la part de membres de la Firme. Le fils de Diana a aggravé encore un peu plus ses relations avec sa famille royale en annonçant la sortie de ses Mémoires, dont la parution du premier tome coïnciderait avec le jubilé de sa grand-mère. La mort de son époux Philip, après 73 ans de mariage, l’a également plongée dans une grande tristesse. « En plus de son âge avancé, il y a eu des tonnes de choses qui, humainement, auraient été difficiles pour n’importe qui, en particulier d’avoir perdu son mari après une si longue période ensemble », a analysé Jonathan Sacerdoti auprès d’Express.co.

Un départ pour Norfolk, avant les fêtes de Noël

Pour autant, Elizabeth II n’aurait pas l’intention d’abdiquer. En dépit des obstacles, la souveraine britannique entend bien poursuivre jusqu’au bout « le job de sa vie ». « Tant qu’elle est capable mentalement de continuer à faire son devoir de reine, il semble qu’elle ait l’intention de le faire », a affirmé Jonathan Sacerdoti auprès d’Express.co, convaincu que les autres membres seniors du clan royal sauront assurer la transition. Bien que Windsor reste sa résidence officielle, la principale intéressée aurait pris temporairement ses quartiers dans sa demeure du Norfolk. D’après Mirror, Elizabeth II aurait tenu à s’y rendre ce jeudi 4 novembre pour commencer les préparatifs de Noël, les toutes premières fêtes de fin d’année sans son époux.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Backgrid UK/ Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet