Emmanuel Macron « au pied du mur » : des proches évoquent avec inquiétude son allocution surprise

Ce lundi 12 juillet à 20 heures, Emmanuel Macron s’adressera pour la septième fois au pays depuis le début de la crise sanitaire il y a plus d’un an. Alors que le variant Delta progresse sur le territoire, le président de la République devrait donner le cap des prochaines semaines et vraisemblablement encourager à la vaccination et à l’extension du pass sanitaire. De nouvelles directives qui semblent créer de l’inquiétude parmi ses proches d’après le Parisien.

Emmanuel Macron

Il y a peu de temps encore, le président de la République semblait se concentrer sur des problématiques extrêmement importantes, bien plus importantes que l’évolution de la pandémie de Covid-19. Emmanuel Macron était en effet parti en guerre contre les crop top, accusés de semer la zizanie dans les écoles françaises… Des propos qui avaient immédiatement provoqué un tollé, surtout venant d’un personnage soi-disant attaché aux libertés individuelles… C’est en tout cas le portrait qu’en font certains de ses proches dans Le Parisien : « C’est constitutif de sa personnalité. Il déteste les verrous, les contraintes », estime l’un de ses intimes. Et pourtant, le premier cercle du président semble également inquiet à quelques heures de son allocution télévisée de ce lundi soir.

Bis repetita

Ce sera donc la septième fois qu’Emmanuel Macron s’adressera solennellement à la nation depuis le début de la crise sanitaire il y a plus d’un an. Même si le contenu de cette nouvelle intervention n’est pas encore connu, il semblerait que le président s’exprimera sur la vaccination obligatoire ainsi que l’extension du pass sanitaire, deux sujets a priori sensibles aux yeux de l’opinion publique : « Bien sûr qu’il ne fait pas cela pour emmerder les Français. Mais là, il est au pied du mur, il n’y a pas de place pour les états d’âme », déclare l’un de ses proches, tandis qu’un ministre considère que le président a peu de marge de manoeuvre : « Il y a l’urgence sanitaire, mais aussi la question de l’acceptabilité de la population. Les gens en ont marre et redoutent des contraintes lourdes pour leurs vacances. Le président est sur une ligne de crête ».

Un proche croit pourtant que le président fera surtout preuve de pragmatisme afin de ne pas devoir confiner une nouvelle fois la population : « Il est surtout pragmatique. Grâce au pass sanitaire, on a l’outil pour continuer de sortir, de s’amuser, de voir des amis dans des lieux publics. En somme, être libre et continuer de vivre ». Un avis partagé par Christophe Castaner mardi dernier devant les députés de la majorité : « Le pass sanitaire, c’est aussi garantir la liberté à ceux qui sont vaccinés de poursuivre leurs activités… en évitant que celles-ci ne ferment ». Il n’empêche, certains s’inquiètent déjà « du bordel que ça va mettre si les restaurateurs sont obligés de contrôler les clients, surtout en période de vacances ». Réponse ce soir à 20 heures…

Source: Lire L’Article Complet