Emmanuel Macron : cette manie qui “l’obsède” depuis le début de la crise du Covid-19

Mercredi 24 février 2021, Emmanuel Macron présidera un nouveau Conseil de défense pour faire le point sur l’évolution de l’épidémie. Nos confrères du Parisien se sont donc intéressés à la façon dont le chef de l’Etat se prépare à prendre les décisions.

  • Emmanuel Macron

Le mouvement des Gilets Jaunes, les grèves des transports, les innombrables manifestations contre ses projets de lois tels que la réforme des retraites ou la sécurité globale… Depuis son arrivée au pouvoir en 2017, Emmanuel Macron a connu de nombreuses crises. Mais voilà maintenant un an que le président de la République – à l’instar de tous les dirigeants du monde – doit faire face à une situation sans précédent : la pandémie de Covid-19. Bien qu’il puisse compter sur l’aide de ses ministres, notamment Jean Castex et Olivier Véran, c’est à lui que revient la lourde responsabilité de prendre les décisions et de les annoncer aux Français. Depuis le début de l’année 2021, le gouvernement se demande si le reconfinement serait ou non la solution. Mercredi 24 février, Emmanuel Macron tâchera, comme chaque semaine, de faire des choix lors du Conseil de défense.

“Une vraie boulimie” de revues scientifiques

Mais comme le révèlent nos confrères du Parisien, le chef de l’Etat ne manque pas d’affûter sa réflexion… Emmanuel Macron prend donc le temps d’examiner les dernières tendances épidémiologiques, en France et dans les pays limitrophes, les taux d’incidence dans les villes les plus impactées ainsi que le taux d’occupation des services de réanimation. Mais aussi, et surtout, le Président tient à s’informer de toutes les nouvelles découvertes sur le coronavirus. Nos confrères parlent même d’une “surconsommation”, d’une “vraie boulimie” de revues scientifiques, françaises comme internationales. De la revue médicale britannique The Lancet, au British Medical Journal, en passant par les études des chercheurs de Stanford ou encore les analyses du Journal of the American Medical Association… Emmanuel Macron dévore ces magazines spécialisés dans leur langue originale, et les partage parfois avec le Premier ministre et le ministre de la Santé.

Le Président lit tout ce qui sort de scientifique sur le sujet, interroge des experts et cherche chaque jour ce qui se produit de nouveau pour ne rien laisser passer, raconte Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale, avant de plaisanter : “Un jour, il pourra briguer l’agrégation d’immunologie.” Mais ce besoin de s’informer tournerait presque à l’obsession : Ça l’obsède d’essayer de ne pas se tromper, confie un proche d’Emmanuel Macron. “A ce rythme, vous allez devenir encore plus spécialiste que nous…”, se serait d’ailleurs amusé le président du conseil scientifique lors d’une conférence sur les vaccins, alors qu’Emmanuel Macron venait de citer une étude anglaise que les autres membres n’avaient pas encore épluchée. “Je ne lui envoie rien car je me doute bien que ce que je vois, il a déjà dû l’avoir en main trois jours avant”, explique notamment l’un des ministres du gouvernement dans les colonnes du Parisien.

A lire aussi : Emmanuel Macron : les drôles de confidences de son ancien professeur

Source: Lire L’Article Complet