Emmanuel Macron, cette rencontre à l’Elysée qui dérange : “Scandalisée et outrée”

Après avoir passé quelques jours sur le continent africain, Emmanuel Macron est de retour à Paris. Ce jeudi 28 juillet, le président reçoit à l’Élysée un prince étranger dont les actes passés en scandalise plus d’un. Explications.

L’Élysée persiste et signe. Ce jeudi 28 juillet, Emmanuel Macron, tout juste rentré d’une tournée africaine, recevra bien Mohammed Ben Salman, le prince héritier d’Arabie Saoudite. Anodine sur le papier, cette rencontre créée une vive polémique en raison de l’assassinat, en octobre 2018, du journaliste saoudien Jamal Khashoggi en Turquie. Car selon un rapport de la CIA commandé par Joe Biden et dont les conclusions ont été rendues publiques en février 2021, le vice Premier ministre saoudien aurait “approuvé” ce meurtre, commis par un commando supposément sous ses ordres.

À travers un communiqué rédigé en français et diffusé par l’AFP ce jeudi, Hatice Cengiz, qui devait épouser le journaliste tué au consulat saoudien d’Istanbul il y a presque quatre ans, a exprimé sa colère et son malaise face à cette rencontre. “Je suis scandalisée et outrée qu’Emmanuel Macron reçoive avec tous les honneurs le bourreau de mon fiancé”, a-t-elle écrit, à quelques heures de l’événement.

>> PHOTOS – Emmanuel Macron : découvrez les images de son séjour en mode décontracté au Cameroun avec Yannick Noah

“L’envolée des prix de l’énergie à cause la guerre en Ukraine ne peut justifier qu’au nom d’une prétendue ‘realpolitik’ on absolve le responsable de la politique saoudienne envers les opposants politiques qui mène à leur mise à mort, comme ça a été le cas pour Jamal”, a-t-elle ajouté en faisant référence au communiqué d’Élisabeth Borne, justifiant en partie le dîner des deux chefs d’État par la guerre ukrainienne et ses répercussions sur les prix de l’énergie. La Première ministre a notamment insisté sur le fait que cette rencontre ne revenait pas à “mettre de côté nos principes” ou “remettre en cause notre engagement en faveur des droits de l’homme”.

Emmanuel Macron abordera “la question des droits de l’homme” avec MBS

L’Élysée a par la suite fait savoir qu’Emmanuel Macron aborderait avec son interlocuteur “la question des droits de l’homme” lors de son entrevue avec son homologue, dont c’est la première visite officielle depuis l’assassinat de Jamal Khashoggi. Après avoir initialement nié la mort de Jamal Khashoggi, affirmant qu’il avait quitté le consulat vivant, l’Arabie saoudite avait en effet fini par reconnaître, le 20 octobre 2018, que le journaliste du Washington Post, connu pour son opposition au pouvoir saoudien, avait été tué avec préméditation à l’intérieur du consulat. Le tout sans évoquer une seule fois l’implication du prince héritier.

Un temps mis de côté par la communauté internationale en raison des accusations multiples pesant contre lui, Mohammed Ben Salman, dit MBS, voit pour sa part cette rencontre comme l’opportunité de redevenir un allié de poids pour l’Europe.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

A propos de


  1. Emmanuel Macron

Autour de

Source: Lire L’Article Complet