Eric Zemmour : ce petit surnom que lui donne Sarah Knafo, sa proche conseillère

Dans le livre « Le Radicalisé », le journaliste Etienne Girard fait de nouvelles révélations sur la relation entre Eric Zemmour et sa très proche conseillère Sarah Knafo.

Comment est-il passé de polémiste à quasi-candidat à l’Élysée ? Attraction de cette précampagne 2022, Eric Zemmour est le sujet du livre d’Étienne Girard, Le Radicalisé (ed. Seuil). Le journaliste retrace le parcours singulier de l’ex-polémiste, marqué par l’influence grandissante de Sarah Knafo. Elle est sa proche conseillère et directrice de campagne que le public a récemment découvert grâce à une couverture très commentée de Paris Match.

L’auteur revient notamment sur leur rencontre, et le petit surnom que l’énarque donne à son mentor. « Ils se connaissent depuis 2007. Sarah Knafo a 13 ans, son père est un ami d' »Eric », qu’elle surnomme parfois « Z »« , écrit-il, comme on peut le lire dans L’Express qui publie les bonnes feuilles. Si 35 ans les séparent, les deux se trouvent de nombreux points communs au-delà de leurs opinions politiques. « Mêmes origines juives séfarades, même jeunesse en Seine-Saint-Denis, à Pavillon-sous-Bois pour la jeune femme« , rappelle-t-il.

Dès les premières années, Eric Zemmour se transforme en pygmalion. Il encourage la jeune militante souverainiste à tenter le concours de l’ENA, que lui a raté à deux reprises. « Tu ne vas pas faire ta crise d’adolescence maintenant !« , lui lance « Z » lorsqu’elle est proche d’abandonner. D’étudiante admirative, elle se transforme petit à petit en conseillère influente. C’est elle qui pousse l’essayiste, d’abord réticent, à se lancer dans la course à l’Élysée.

Eric Zemmour et Sarah Knafo, un « parfait binôme »

Meetings, débats télévisés… Si elle reste dans l’ombre, Sarah Knafo est aujourd’hui de tous les déplacements de son champion, qui profite des réseaux de l’énarque au sein de la droite souverainiste. « Ils forment un parfait binôme« , a récemment résumé Paul-Marie Coûteaux, ex-député européen et ami de l’essayiste auteur d’une impressionnante percée dans les sondages (17%). Preuve qu’Eric Zemmour a sûrement eu raison d’écouter sa conseillère.

Crédits photos : Bruno Bebert / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet