Éric Zemmour « dangereux » : l’avis tranché de cet ancien président

Invité à répondre aux questions des internautes sur le compte TikTok de Brut, un ancien président a donné son avis sur Éric Zemmour. Et il faut dire que le polémiste n’a pas trouvé grâce aux yeux de François Hollande.

François Hollande sans filtre à propos d’Éric Zemmour. Depuis plusieurs jours, l’ancien président parle du polémiste lors de ses passages dans les médias. Invité à répondre aux questions des internautes sur le TikTok du média Brut, le politicien a donné son avis tranché sur Éric Zemmour. Selon lui, « il est dangereux. Non pas parce qu’il va être président, il faut être sérieux. Il en a ni la capacité, ni les qualités. »

En effet, ce n’est pas la candidature d’Éric Zemmour qui inquiète François Hollande mais « ces idées toutes à fait contraire à l’idée que nous nous faisons de la France et aux intérêts de la France. » Avant d’ajouter : « il est dangereux parce que ces thèses peuvent mettre en conflit beaucoup de nos compatriotes. Je ne suis pas pour le rétablissement de la guerre des religions. » Cette vidéo qui a fait deux millions de vues a suscité de nombreuses réactions.

Répondre à @citation._bad._mood ➡️ Brut vous a laissé poser vos questions à François Hollande ! Voici sa réponse sur Éric Zemmour. #francoishollande #ericzemmour #ancienpresident #zemmour

François Hollande tape sur Éric Zemmour

Invité dans Quotidien ce jeudi 11 novembre, François Hollande a accusé CNEWS d’être l’un des responsables de la montée de l’extrême droite. La responsabilité des partis politiques a également été mise en avant par l’ex-chef d’État. Selon lui, « c‘est pas ce qu’elle dit, c’est ce qu’elle est. Trop faible ! Divisée, dispersée, incapable de se faire un programme, avec une multiplication des candidatures. (…) Pour lutter contre les idées – si on peut appeler ça des idées – en tout cas les régressions, les réactions… Il faut avoir un projet ! On n’est pas simplement là pour utiliser la peur ! » Le parti des Républicains a aussi eu le droit aux réflexions de François Hollande : « Qu’elle s’affirme de droite, ça ne me pose aucun problème, mais qu’elle soit d’abord républicaine en fixant la limite et en n’essayant pas (…) d’attirer les bonnes grâces de ceux qui sont à l’extrême-droite. » L’homme politique ne mâche pas ses mots.

Crédits photos : Jean-Marc Lhomer / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet