Éviction d’Anaëlle Guimbi de Miss Guadeloupe : une ancienne Miss France en colère

Anaëlle Guimbi ne pourra pas se présenter à l’élection Miss France, la faute à des clichés pour une campagne de dépistage du cancer du sein. Une situation ubuesque qui a mis en colère une ancienne Miss France.

Sylvie Tellier

Si le comité voulait éviter les polémiques avec l’éviction d’Anaëlle Guimbi, c’est raté. Comme d’autres reines de beauté avant elle, la Guadeloupéenne a posé topless lors d’un shooting. Sauf qu’au contraire de Valérie Bègue ou encore Kelly Bochenko, c’était pour la bonne cause. Sur un fond rose, le corps caché par de la peinture et des pétales, Anaëlle Guimbi a participé à une campagne de promotion pour le dépistage du cancer du sein, organisée dans le cadre d’Octobre rose. Jeudi 20 août, la veille de l’élection Miss Guadeloupe, la jeune femme indiquait sur Facebook avoir été évincée du concours : « Malheureusement, cette magnifique aventure qu’est Miss Guadeloupe s’arrête ici pour moi. En effet, les photos que vous voyez s’avèrent être contraire aux valeurs de Miss France. Les règles sont ce qu’elles sont, je m’incline mais je continuerai toujours à défendre les valeurs qui me sont chères comme ce combat contre le cancer du sein ».

Une Miss France soutient Anaëlle Guimbi

Un combat qu’Anaëlle Guimbi ne mène pas seule. Si Sylvie Tellier a fait s’avoir qu’il n’y aurait pas d’exception concernant les clichés dénudés de ses miss, la candidate malheureuse à Miss Guadeloupe est très soutenue. De Françoise Laborde à Valérie Trierweiler, en passant par Axel Kahn, le président de la Ligue Nationale Contre le Cancer, la magnifique brune est plébiscitée par le plus grand nombre. C’est désormais une ancienne Miss France qui s’est jointe au mouvement. Sur Instagram, Alexandra Rosenfeld a publié l’un des clichés topless de la jeune femme. En légende, elle n’hésite pas à faire part de son désaccord avec le comité dirigé par Sylvie Tellier : « Tout mon soutien à la belle Anaëlle Guimbi, candidate à Miss Guadeloupe 2020, évincée de la compétition pour avoir posé “dénudée”. La photo en question ? Un beau cliché où on ne distingue quasiment rien, réalisé pour soutenir une campagne d’information sur le cancer du sein. On est en 2020, ce genre d’engagement devrait être salué plutôt que puni ».


Source: Lire L’Article Complet