EXCLU – “Un déclic !” : Enrico Macias, comment il a permis à son petit-fils Symon de trouver sa voie

Interviewé dans le prochain numéro du magazine Gala, en kiosque dès jeudi 23 juin, Symon, le petit-fils d’Enrico Macias a raconté l’événement qui lui a donné la possibilité de croire en son talent de chanteur et de lancer sa carrière musicale.

A propos de


  1. Enrico Macias

Enrico est l’heureux grand-père de Symon, le fils de sa fille Jocya, âgé de 28 ans. Et le chanteur peut être fier puisque le jeune homme a choisi de suivre ses traces en devenant à son tour artiste. Le 24 juin prochain, il sortira son premier album baptisé Comme tout le monde. Pour l’occasion, il a accepté de se confier dans les colonnes du prochain numéro du magazine Gala, en kiosque dès jeudi 23 juin.

Le petit-fils d’Enrico Macias a raconté comment il s’est tourné vers l’industrie de la musique, alors qu’il ne savait pas quoi faire de sa vie. Ayant accepté de faire des études pour rassurer sa famille, tournées vers le droit et l’histoire de l’art, Symon passait néanmoins le plus clair de son temps dans sa chambre, à jouer de la guitare, à l’origine « pour impressionner les potes et les filles à l’école ». L’université, très peu pour lui, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le quotidien n’était pas forcément très agréable, comme il nous l’a expliqué : « J’étais déprimé. Je voyais mes potes commencer à trouver leur voie, moi, je ne savais pas où j’allais. Sentimentalement non plus ça n’allait pas. J’avais une impression d’échec. »

Une tournée canadienne qui a été décisive

C’est alors que son grand-père est entré en scène en lui tendant la main. Sa proposition était simple, à savoir qu’il le suive au Canada pour sa tournée et qu’il ose interpréter avec lui une chanson, face au public. Ni une ni deux, le petit-fils d’Enrico Macias a accepté cette offre en relevant le défi, avec brio. « Ça a été un déclic. J’avais tenté de faire autre chose, de prendre un chemin différent, en vain, ma place était là. Je l’ai compris immédiatement », a affirmé Symon, qui a, dès son retour en France, commencé à « charbonner tout seul » en faisant ses premiers pas au studio. Il a ainsi démarré sa carrière dans l’industrie du disque, grâce à des copains travaillant dans le milieu, mais aussi en déterrant des chansons écrites dès ses 15 ans. En mélangeant ses différentes influences musicales, le jeune homme a ainsi pu trouver son identité artistique.

Notre interview de Symon, le petit-fils d’Enrico Macias, est à lire en intégralité dans le nouveau numéro de GALA, en kiosque ce jeudi 23 juin ou disponible en cliquant ici. Vous pouvez aussi recevoir GALA chez vous chaque jeudi en profitant d’une offre d’abonnement Sans Engagement !

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet