EXCLU VIDÉO – “J’échoue souvent mais…” : Amir, ce talent méconnu dont il est très fier

Nous sommes allés à la rencontre d’Amir, artiste accompli et papa fier. Au micro de “Gala”, le chanteur de 37 ans a livré son CV en évoquant ses échecs, mais aussi ses plus belles réussites, à l’image de l’obtention de trois permis différents du premier coup !

Il n’y a pas de petites victoires. Si Amir enchaîne les succès derrière le micro, l’interprète de Carrousel est aussi un as du volant. Il s’est ainsi confié à nous sur son parcours et s’est penché sur son talent côté automobile, lui qui a raflé trois permis du premier coup : “Ça, c’est une des fiertés de ma vie. Je suis maladroit, j’échoue souvent, je suis un peu touche-à-tout et donc je n’excelle pas forcément dans les choses que je fais…” Et de poursuivre : “Je les ai eus trois fois du premier coup. Une fois pour le tracteur, parce que j’avais un permis pour faire du quad à Tel-Aviv à l’époque, quand j’avais 16 ans. Une deuxième fois pour la voiture à l’âge de 17 ans, et une troisième fois pour la moto, ici en France.

Ce jackpot décroché par le papa du petit Mickaël témoigne de son côté touche-à-tout. Amir nous a ainsi dévoilé sa carrière ou plutôt ses carrières rêvées quand il était plus jeune : “Le vrai projet, c’était chanteur, danseur, acteur, mannequin, médecin et joueur de tennis professionnel. À la fin, je n’ai pas réussi tout ça.” Dans son parcours, le mari de Lital a d’ailleurs jonglé plus d’une fois entre ses différentes aspirations. En 2006, alors qu’il débutait ses études à la faculté dentaire de Jérusalem, il s’était fait remarquer en atteignant la finale du télé-crochet Kokhav Nolad, version israélienne de la Nouvelle star. Une belle performance !

>> PHOTOS – Amir et sa femme Lital tout sourire : pourquoi ils ont provoqué la surprise sur le tapis rouge des NRJ Music Awards

Un élève hyperactif

J’étais un élève assez bon dans les résultats, assez mauvais dans la discipline.” Amir a toujours eu la bougeotte, et ce, même sur les bancs de l’école. Un tempérament “qui a par la suite trouvé un nom”, comme il nous l’a indiqué : “J’étais ‘TDAH’ en tant qu’enfant, donc des troubles de l’attention et de l’hyperactivité.” Et d’ajouter, révélant une surprenante anecdote : “Un beau jour, ma prof a eu la brillante idée de me dire ‘à partir de maintenant, durant chaque leçon, tu as dix minutes pour aller te défouler’. Et il n’était pas rare de me voir courir dans le gymnase de l’école.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Capture d’écran Gala

Autour de

Source: Lire L’Article Complet