Festival de Cannes 2021 : Virginie Efira, sculpturale en robe haute couture Dior

Virginie Efira a fait sensation sur le tapis rouge du festival de Cannes le vendredi 9 juillet 2021, en route vers la projection de son dernier film, le sulfureux Benedetta. En robe haute couture Christian Dior, elle était resplendissante.

  • Virginie Efira

Apparition divine sur le tapis rouge du festival de Cannes. Le vendredi 9 juillet 2021 au palais des festivals, Virginie Efira était époustouflante en robe haute couture printemps-été 2020 plissée, dorée et ornée d’une cape, signée Christian Dior. La tenue créée par Maria Grazia Chiuri, directrice artistique de la griffe française, lui allait comme un gant. Pour l’accessoiriser, elle a opté pour une somptueuse parure de joaillerie d’inspiration égyptienne. De quoi faire parler d’elle le jour de la sortie de son dernier film, Benedetta de Paul Verhoeven, un des longs-métrages les plus attendus de l’année. Dans celui-ci, en compétition officielle au festival présidé par Pierre Lescure, elle joue une nonne lesbienne atteinte de visions érotiques, dans un couvent de la Toscane du XVIIe siècle.

Comme Sharon Stone, elle sortait du lot

À son côté pour la montée des marches, on trouvait le cinéaste néerlandais qui l’a dirigée, la princesse Clotilde Courau, qui joue la mère de Benedetta, le scénariste David Birke, Daphné Patakia, qui interprète l’amante de la nonne, Bartolomea, et Olivier Rabourdin, homme de foi dans le film. Tous vêtus de noir avec quelques touches de blanc, ils ont laissé l’ancienne animatrice télé briller. Son compagnon Niels Schneider, rencontré sur le tournage du film Un amour impossible, sorti en 2018.

Si Virginie Efira s’est forgé une belle carrière d’actrice après ses débuts sur les petits écrans belge et français, ce film la fait entrer dans une autre sphère. Paul Verhoeven est le réalisateur d’un autre film sulfureux qui avait fait des vagues au festival de Cannes près de trente ans plus tôt en 1992, Basic Instinct. La star de cette montée des marches mémorable était Sharon Stone. On connait la carrière que cet événement a amorcée pour la star américaine. Souhaitons le même avenir pour Virginie Efira, figure incontournable du 7ème art hexagonal, et bientôt international ?

Source: Lire L’Article Complet