« Fichez-moi la paix », Valérie Trierweiler agacée par une allusion à Julie Gayet

Dans Les Grosses têtes sur RTL ce lundi 14 décembre, Laurent Ruquier a taquiné Valérie Trierweiler au sujet de Julie Gayet. L’ex-compagne de François Hollande a gentiment envoyé promener l’animateur.

A propos de

  1. Valérie Trierweiler

  2. Julie Gayet

  3. François Hollande

Ce lundi 14 décembre, Laurent Ruquier était d’humeur taquine, dans Les Grosses têtes sur RTL. En effet, l’animateur a demandé à Valérie Trierweiler si elle avait déjà contracté le coronavirus. Ce à quoi elle a répondu, à sa grande surprise : “Oui, je l’ai eu et j’ai des anticorps.” Face à cette confidence, le présentateur n’a pas pu s’empêcher de lui lancer une petite pique. “Alors, Julie Gayet, elle est cas contact ?”, a-t-il lâché, sur le ton de l’humour, suscitant un fou rire général dans le studio. Et l’ancienne compagne de François Hollande de lui rétorquer : “Mais vous allez me fiche la paix ?”

Il faut dire que la journaliste de 55 ans n’est pas la dernière à ironiser sur ce sujet, plus de six ans après le GayetGate. Quand elle a rejoint la bande de chroniqueurs de l’émission de radio, Valérie Trierweiler s’est visiblement très vite intégrée à l’équipe, s’octroyant une petite blague sur la compagne de l’ex-président de la République. Le lundi 21 septembre, alors que Laurent Ruquier annonçait qu’une auditrice prénommée Julie allait prendre la parole à l’antenne, l’ancienne collaboratrice de Paris Match avait ainsi réagi : “Si c’est Julie, je sors !”, en référence à Julie Gayet, que fréquentait François Hollande en 2014, alors qu’il était officiellement en couple avec Valérie Trierweiler. Depuis, les deux tourtereaux, confinés ensemble, vivent une belle idylle.

“Comme si j’étais tombée d’un gratte-ciel”

En janvier 2014 dans les colonnes de Paris Match, Valérie Trierweiler s’était confiée à cœur ouvert sur cette relation entre François Hollande et la comédienne, révélée au grand jour par le magazine Closer, à l’époque. “J’entendais des rumeurs, évidemment, mais on en entendait sur tout le monde. J’en entends sur moi aussi, tout le temps. Je n’y prêtais pas attention. Lorsque j’ai su, c’est comme si j’étais tombée d’un gratte-ciel”, avait-elle déclaré. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, et la maman de Léonard préfère visiblement s’en amuser.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Christophe Clovis / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet