Flashback – Ivanka Trump : son anniversaire surréaliste pour ses 13 ans

Dans Vanity Fair, Lysandra Ohrstrom, qui fut la meilleure amie d’Ivanka Trump, revient sur cette journée d’anniversaire hallucinante, pour les 13 ans de la fille de Donald Trump.

C’est un souvenir qui restera gravé dans sa mémoire. Dans les colonnes de Vanity Fair, Lysandra Ohrstrom, qui fut la meilleure amie d’Ivanka Trump, est revenue sur l’incroyable fête qu’a donnée la fille de Donald Trump pour ses 13 ans. Un anniversaire célébré en grande pompe, puisque les adolescentes et une quinzaine de leurs amies ont été invitées à aller s’amuser, à la dernière minute, dans un hôtel grand luxe dans une ville réputée pour ses casinos : Atlantic City. Un lieu peu banal pour des jeunes filles de leur âge.

“Nous sommes allées en convoi à Atlantic City à bord de trois limousines, se souvient Lysandra Ohrstrom dans Vanity Fair. Ensuite, nous avons campé tout le week-end dans la suite penthouse du Taj Mahal sous la surveillance de deux membres de l’équipe de sécurité de son père qui étaient aux aguets. Ivanka Trump et Lysandra Ohrstrom se sont rencontrées à Chapin, une école pour filles située dans l’Upper East Side à New York. La jeune femme raconte que cet établissement “avait la réputation d’attirer une cohorte de jeunes filles au sang bleu, féminines, mais ambitieuses, un peu comme sa plus célèbre ancienne élève, Jackie O.”

Un déjeuner inoubliable avec Donald Trump

Si elle se rappelle parfaitement de l’anniversaire hors du commun de son amie Ivanka, Lysandra Ohrstrom se souvient également de son père, Donald Trump. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle n’en garde pas un bon souvenir. “Bien qu’il ne se soit jamais souvenu de mon nom, il semblait avoir une mémoire photographique pour des changements de mon corps”, note Lysandra Ohrstrom. Un jour, lors d’un déjeuner avec Ivanka, Donald Jr, et Donald Trump, le fils du 45e président des États-Unis lui “a piqué la moitié d’un sandwich au fromage”, directement dans son assiette. Si elle se souvient que son amie a “grondé” son frère, elle s’est également remémorée les remarques déplacées de son père. “M. Trump lui a dit : ‘Ne t’inquiète pas. Elle n’en a pas besoin. Il lui fait une faveur’, se souvient la jeune femme encore sous le choc. À l’inverse, il me félicitait généralement si j’avais perdu du poids.” Charmant.

Article écrit en collaboration avec l’Agence 6Medias

Source: Lire L’Article Complet