Flashback – Le jour où un portrait de Diana a été lacéré de coups de couteau

En 1981, un portrait de Lady Diana était lacéré de plusieurs coups de couteau. Un acte malveillant qui s’est déroulé en plein jour au National Portrait Gallery de Londres sous les yeux ébahis des visiteurs.

A propos de


  1. Diana Princesse de Galles

Mauvais présage. Après la demande en fiançailles du prince Charles à Lady Diana en février 1981, la National Portrait Gallery avait commandé au légendaire portraitiste britannique Bryan Organ la réalisation du premier portrait officiel de la future princesse comme le rappelle Tatler. Ce dernier avait déjà effectué celui du prince Charles, posant en toute décontraction dans sa tenue de polo, ce choix semblait donc tout naturel. Il était alors entendu que les deux tableaux seraient exposés côte à côte dans une salle du musée. Dans le salon jaune de Buckingham Palace, Lady Diana s’était prêtée au jeu, arborant son sourire timide. Un premier portrait baptisé Shy Di (timide Diana) qui montrait toute la candeur de celle qui deviendrait par la suite une icône planétaire.

Trois jours avant les noces royales célébrées en la cathédrale Saint-Paul de Londres, le portrait avait été exposé, attirant plus de 100 000 visiteurs en 72 heures. Jusqu’au drame. Le 29 août 1981, Paul Salmon enjambe la barrière de sécurité et se jette sur le Shy Di d’Organ, en brandissant un couteau. “J’ai regardé et je l’ai vu déchirer le centre du portrait” s’est souvenue avec effroi une touriste californienne, “tout le milieu était arraché, Salmon était encore accroché à la toile lorsque les agents de sécurité l’ont attrapé”. Ces mêmes gardes ont affirmé par la suite que Paul Salmon avait crié en guise de défi lors de son arrestation : “Je l’ai fait pour l’Irlande !” Antimonarchiste, la rumeur a supposé que l’étudiant de Belfast adhérait à la rhétorique violente promulguée par l’IRA.

Un portrait royal sérieusement abîmé

L’homme est arrêté, laissant derrière lui un tableau sérieusement endommagé. “Il y a une entaille horizontale sur le tableau et une entaille verticale qui va de la tête aux pieds”, avait déploré Lloyd Tyrell-Kenyon, cinquième baron Kenyon et administrateur du National Portrait Gallery. Paul Salmon, 20 ans, avait été condamné à six mois de prison. Il était également tenu de payer les frais de restauration. Heureusement, le portrait de Bryan Organ avait pu être entièrement restauré avant d’être à nouveau rapidement visible des inconditionnels de la monarchie.

Crédits photos : JLPPA / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet