François Bayrou responsable de l’éviction d’Edouard Philippe ?

Le 3 juillet dernier, Edouard Philippe quittait Matignon, cédant sa place à Jean Castex. Un départ orchestré en coulisses par François Bayrou ?

Après des semaines d’une longue attente et d’intenses tractations, Edouard Philippe a finalement quitté Matignon et son poste de Premier ministre pour rejoindre la mairie du Havre. Le 3 juillet dernier, il quittait ses fonctions à la tête du gouvernement, s’accordant quelques jours de vacances pour souffler après des semaines éreintantes, à gérer en première ligne une crise sanitaire sans précédent. Pour le remplacer, ce n’est ni Bruno Le Maire ni Jean-Yves Le Drian comme il se murmurait en coulisses, mais un inconnu du grand public, nommé Jean Castex.

En coulisses, la décision n’a pas été simple à prendre. L’action d’Edouard Philippe lors de la crise a été largement saluée, et les sondages d’opinions largement en sa faveur. Emmanuel Macron, qui souhaitait donner une nouvelle impulsion à son quinquennat a néanmoins fait le choix de s’en séparer, aidé par un certain François Bayrou en coulisses ? Celui qui a hérité du surnom “Highlander” des centristes, parce “qu’il est immortel, à la fin il ne peut en rester qu’un”, ne serait pas tout a fait étranger au départ d’Edouard Philippe. “Il compte quelques scalps à son actif, dont le dernier en date est celui d’Edouard Philippe, qu’il a contribué à évincer” rapportent nos confrères du Point le 3 septembre dernier.

“Macron a dit à Bayrou qu’il fallait qu’il arrête d’emmerder Philippe”

Entre les deux hommes, des tensions avaient été ébruitées en décembre 2018. François Bayrou ne se privant pas de critiquer Edouard Philippe, en première ligne face à la colère des Gilets Jaunes. Sermon du chef de l’Etat : “Macron a dit à Bayrou qu’il fallait qu’il arrête d’emmerder Philippe” révélait une source au JDD. Un mois plus tôt, le Premier ministre de l’époque avait déjà taxé le maire de Pau “d’emmerdeur”, selon une indiscrétion du Canard Enchaîné.

Si François Bayrou n’a pas pris la place d’Edouard Philippe, il conserve néanmoins une bonne place dans les petits papiers du chef de l’Etat puisqu’il a été nommé Haut Commissaire au plan le 3 septembre dernier. Toujours très populaire, l’ancien locataire de Matignon qui a repris pour le moment les rênes de la mairie du Havre, n’a sans doute pas dit son dernier mot.

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet