François Fillon visé par une nouvelle enquête, son avocat dénonce « des méthodes de barbouze »

Quelques heures après la révélation d’une autre enquête ouverte par le parquet national financier sur un collaborateur parlementaire de François Fillon, depuis 2017, son avocat a condamné les méthodes employées sur l’antenne de BFMTV.

Une manœuvre politique, visant à déstabiliser son client. C’est ce qu’a dénoncé l’avocat de François Fillon, Antonin Lévy, ce vendredi 3 septembre sur le plateau de BFMTV. L’avocat réagissait aux révélations de RTL plus tôt dans la matinée sur l’enquête du Parquet national financier ouverte depuis 2017 visant son client. Cette nouvelle enquête s’intéresse à un autre ancien collaborateur parlementaire de l’ex-député de la Sarthe, un certain Maël Renouard.

Il a été pendant de nombreuses années un proche collaborateur de François Fillon, depuis son passage à Matignon, et également pendant son mandat de député, entre novembre 2013 et septembre 2015. Le parquet national financier cherche à savoir si le recrutement de Maël Renouard n’a eu pour but que d’aider François Fillon à rédiger son livre programme “Faire, sorti en 2015. Une tâche pour laquelle il aurait été touché un salaire à hauteur de 38 000 euros sur la période totale, selon les informations de RTL. Le livre ayant effectué un bon parcours en librairie, vendu à près de 100 000 exemplaires, il aurait permis à François Fillon de générer une belle somme d’argent, près de 250 000 euros selon RTL.

Sur le plateau de BFM TV, Antonin Levy s’est élevé contre cette nouvelle charge de la justice contre son client : “Ce sont des méthodes de barbouzes, de tronçonner des dossiers dès l’origine, dès 2017 ! On a coupé la même enquête que celle de la campagne pour vous garder un bout au chaud, et vous ressortir ça comme un plat bien préparé au moment du procès en appel, pour jeter le discrédit alors que le PNF sait très bien qu’on va parler des méthodes du parquet général, et que ce procès en appel va mettre en lumière les méthodes du PNF.”

Le PNF s’acharne sur François Fillon, selon l’avocat

Car, selon l’avocat, le débat soulevé par le PNF n’a pas vraiment lieu d’être, car intervenir dans l’écriture d’un livre politique n’est pas contraire aux tâches dévolues à un collaborateur parlementaire :Il ne fait pas débat qu’un collaborateur parlementaire peut collaborer à l’écriture d’un livre politique – On ne parle pas d’un roman, d’une fiction ! On parle de l’écriture d’un livre programmatique, qui expose la vision qu’un député a de la France“, avance-t-il. Il s’agirait même du cœur du travail d’un homme politique, dans l’esprit de l’avocat : “Si un homme politique ne peut pas écrire un ouvrage politique, à quoi sert-il concrètement ?“.

Aux yeux de la défense de François Fillon, la révélation de cette enquête relève du stratagème politique. “Ça confirme l’acharnement du PNF à son encontre. On essaye de le troubler avant son appel, à une période où il aimerait se concentrer sur son nouveau procès. Très opportunément, l’information sort maintenant… Ça ne dupe personne, il est évident qu’il y a une stratégie“, a asséné Me Antonin Levy. Car dans quelques mois, les époux Fillon repasseront devant les tribunaux : le 15 novembre 2021 doit s’ouvrir l’appel de leur procès pour “l’affaire Fillon”, ou pour détournement de fonds publics et complicité et recel d’abus de biens sociaux.

Crédits photos : Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet