Gabriel Attal, « un monstre » : la Macronie bluffée par le porte-parole du gouvernement

Porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal a su s’attirer les faveurs de ses collègues de la Macronie qui sont bluffés par son aisance à ce poste.

Ses qualités professionnelles sont reconnues par ses pairs. Gabriel Attal s’use quotidiennement à véhiculer et défendre, dans les médias, les idées et actions mises en place par ses collègues du gouvernement, dont il est le porte-parole depuis sa nomination en juillet 2020. Un exercice qui n’est pas toujours facile, mais dont le successeur de Sibeth Ndiaye a su en tirer profit pour s’attirer les compliments de la Macronie, pleinement satisfaite de son exercice. C’est un monstre, s’extasie un communicant macroniste auprès de Valeurs Actuelles. Il ne fait pas d’erreur et tire à boulets rouges sur les oppositions. C’est ce que veut Emmanuel Macron”.

À 32 ans, le plus jeune membre d’un gouvernement sous la Ve République a su s’attirer la sympathie des “sympathisants, députés, ministres et même le président de la République, confie également un pilier de la majorité à l’hebdomadaire. Après un passage en tant que secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, l’ex-militant du Parti socialiste impressionne désormais ses collègues par son aisance en tant que porte-parole du gouvernement. “L’avoir placé à ce poste-là est un supercoup, je lui prédis un grand avenir”, s’enthousiasme ce même macroniste auprès de Valeurs actuelles.

Un élément phare de la Macronie

Il faut dire que Gabriel Attal est un membre actif de la République en marche, dont il a rejoint le mouvement quelques semaines après sa création en 2016. Il a notamment officié au tant que porte-parole en 2018. Depuis, il est membre de la garde rapprochée d’Emmanuel Macron, dévoué corps et âme au chef de l’État. “Alors que beaucoup de ses collègues du groupe LREM, composé à majorité de novices, n’osaient pas prendre la parole en public au début de la législature, lui a très vite crevé l’écran en défendant l’action d’Emmanuel Macron avec un aplomb et une facilité déconcertants pour son jeune âge, résumait Le Monde. Nul doute que Gabriel Attal aura également son mot à dire dans la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron en vue d’une réélection en 2022.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Jonathan Rebboah / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet