Gérard Louvin accusé de viol : il rompt le silence pour se défendre : "Tout ça est une cabale"

Depuis plusieurs jours, Gérard Louvin est au cœur d’un immense scandale. Le célèbre producteur est la cible de multiples accusations de viols. Dans Nice-Matin samedi 13 février 2021, le compagnon de Daniel Moyne a tenu, une nouvelle fois, à clamer son innocence.

Restez informée

La parole se libère depuis les révélations de Camille Kouchner dans le livre intitulé La Familia Grande, au sein duquel elle accuse son beau-père, Olivier Duhamel, d’inceste. Après le politologue ou encore l’acteur Richard Berry, une autre personnalité Française se trouve visée par de telles accusations. Il s’agit de Gérard Louvin. Le 25 janvier 2021, le célèbre producteur et son époux, Daniel Moyne, étaient visés par une plainte venant de leur neveu, un certain Olivier A., pour “viols sur mineur de moins de 15 ans par ascendant“, “complicité de viols sur mineur de moins de 15 ans par ascendant” et “corruption de mineurs“. Quelques jours plus tard, quatre nouvelles victimes présumées du duo ont, elles aussi, décidé de porter plainte pour viols sur mineurs. Mardi 9 février 2021, Gérard Louvin profitait de sa popularité sur les réseaux sociaux pour clamer son innocence. “Des affabulations encore et encore… C’est indécent pour les vraies victimes et insupportable pour les faux coupables que nous sommes !”, avait-t-il déclaré à ses 230 000 abonnés sur Twitter. Toujours aussi déterminé à convaincre son auditoire, l’ancien directeur de la Star Academy a, une fois de plus, tenu à réagir à ces multiples accusations.

Gérard Louvin s’exprime au sujet des accusations de viols

Dans les colonnes de Nice-Matin, Gérard Louvin a déclaré avoir une pensée pour “les vraies victimes”. Et le septuagénaire insiste : “Je sais de quoi je parle, puisque j’ai moi-même combattu ces violences. C’est d’ailleurs ce qui m’a conduit à adopter mon fils Kevin, qui a été victime de violences sexuelles lorsqu’il était en orphelinat au Cambodge, il avait quatre ans et demi”. Selon Gérard Fromont, de son vrai nom, la plainte venant de son neveu émane d’une histoire de famille : “Tout ça est une cabale. Ma sœur est derrière tout ça, elle m’a écrit des horreurs. Une sœur qui a travaillé trente ans avec moi”, a-t-il confié. Et Gérard Louvin persiste et signe, selon lui, cette histoire cacherait un chantage lié à l’argent. “La seule plainte qui me vise directement émane de mon neveu, qui m’a réclamé 700.000 euros pour ne pas avoir vu ce qui n’a pas existé”, a-t-il lancé.

Gérard Louvin et Daniel Moyne restent présumés innocents des faits qui leur sont reprochés jusqu’au jugement de cette affaire.

Source: Lire L’Article Complet