Héritage du prince Philip : un rebondissement !

Avant sa mort, le prince Philip a inscrit le nom de trois hommes sur son testament. Une manière pour l’époux d’Elizabeth II de remercier ceux qui ont pris soin de lui lors de sa fin de vie, révèle The Sun ce jeudi 27 mai.

A propos de


  1. Prince Philip

La tristesse s’est abattue sur le château de Windsor, le 9 avril : quelques jours avant son 95e anniversaire, Elizabeth II perdait son époux, le prince Philip. À 99 ans, le père du prince Charles s’est éteint “paisiblement”, après plusieurs mois de convalescence. À la tête d’une fortune estimée entre 10 et 30 millions d’euros, le duc d’Edimbourg aurait pris le temps d’inscrire sur son testament les noms de trois hommes, révèle The Sun ce jeudi 27 mai. Proches du prince consort, ces trois employés de la couronne britannique l’ont aidé à traverser sa fin de vie : son secrétaire particulier, le brigadier Archie Miller Bakewell, son page William Henderson et son valet Stephen Niedojadlo.

Si le prince Philip a probablement cédé la majorité de ses biens à la Reine, il a tenu à se montrer “généreux” envers ses plus proches collaborateurs, présents à son chevet jusqu’à ses dernières heures, dévoile The Sun. Outre ses fidèles aidants, le grand-père des princes Harry et William a également prévu de léguer équitablement son héritage aux membres de la famille royale. Les détails de la succession ont d’ailleurs été réglés “il y a un bon moment”, selon une source proche du palais. Malgré ses dernières sorties médiatiques, très critiques envers sa famille, le prince Harry est naturellement présent sur le testament car le prince consort n’était pas “le genre de personne qui punit son petit-fils pour son mauvais comportement”. “Il était très juste, équitable et adorable, pas du tout rancunier”, ajoute cette source.

Une incroyable collection de livres et de tableaux

Au sein du clan Windsor, le prince Philip n’était pas le plus fortuné. Pour autant, l’époux d’Elizabeth s’est considérablement enrichi en rejoignant la famille royale britannique. Né en Grèce, il est notamment devenu un collectionneur d’art particulièrement prospère, propriétaire de 2 000 œuvres, et un passionné invétéré de littérature, à la tête d’une collection de 13 000 ouvrages. Ces livres, d’une valeur globale de plusieurs millions d’euros, sont d’ailleurs laissés à la disposition de ses enfants, les princes Charles, Edward, Andrew et la princesse Anne.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : EXPRESS SYNDICATION / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet