Hommage à Christophe Dominici : Bernard Laporte, Jean-Luc Reichmann… Leur dernier adieu

Un peu plus d’une semaine après la mort de Christophe Dominici, ses proches se sont retrouvés ce mercredi 2 décembre en l’église Sainte-Cécile pour honorer la mémoire de l’ancien rugbyman.

Une cérémonie déchirante. Ce mercredi 2 décembre, la famille, les amis et tous les proches de Christophe Dominici se sont retrouvés en l’église Sainte-Cécile de Boulogne-Billancourt pour rendre un dernier hommage à l’ancien rugbyman, un peu plus d’une semaine après son décès tragique. Lors de cette cérémonie hommage à l’ex-sportif, qui s’est éteint à 48 ans, l’émotion était bouleversante. Son épouse, épaulée par leurs deux filles adolescentes, était au côté des parents de Christophe Dominici. Le monde du rugby a également tenu à venir dire adieu à celui qui a tant compté. Il y avait notamment les joueurs Gaël Fickou, Yoann Maestri, Pascal Papé, Paul Alo-Émile, Denis Charvet mais aussi le président de la Fédération française de rugby, un viel ami de Christophe Dominici, Bernard Laporte. A Boulogne-Billancourt, des personnalités de la télévision ont aussi voulu faire le déplacement pour honorer la mémoire de Christophe Dominici.

Notamment Jean-Luc Reichmann, venu en compagnie de son épouse, ou encore Vincent Moscato ou encore France Pierron et Matthieu Lartot. Lors de la cérémonie, Bernard Laporte a à nouveau rendu un hommage bouleversant à celui qu’il connaissait depuis de longues années. "Je ne peux me résoudre à te rendre hommage, le président de la Fédération française de rugby a-t-il déclaré, selon le Midi Olympique. Cela signifierait une fin que je n’ai pas envie de sonner. ‘Domi’, tu étais le James Dean du rugby, le héros de la Fureur de Vivre, le vent qui balayait les obstacles et je ne t’oublierai jamais." Bernard Laporte lui avait déjà rendu hommage sur le plateau de Touche pas à mon poste. "Il avait un réel besoin des autres, ça c’est clair, mais nous avions énormément besoin de lui, racontait-il. 24 heures sur 24, ça vivait. Que tu perdes, que tu gagnes, il avait toujours les bonnes solutions. Il était généreux. (…) J’ai du mal à comprendre cette fin de vie."

Ses obsèques se dérouleront dans quelques jours

"C’est vrai que c’est difficile à encaisser, parce que c’était tout ce que j’aime, c’était la rage. Christophe, c’était l’envie de vivre. Quand tu l’avais dans une équipe, ça vivait toujours bien", se souvenait le président de la FFR. La fille de Christophe Dominici, Chiara, a également pris la parole, en larmes : "Mon papa d’amour, tu m’as été enlevé trop vite. J’avais encore besoin de toi et depuis, j’écoute tes musiques en boucle. Tes bisous, tes câlins et ton sourire me manquent tellement. Je t’aime". D’ici quelques jours, ils se retrouveront de l’autre côté de la France pour les obsèques de Christophe Dominici, brutalement décédé mardi 24 novembre, à l’âge de 48 ans, en chutant d’une route surélevée aux abords du parc de Saint-Cloud. Le vendredi 4 novembre prochain, l’ancien joueur de l’Equipe de France sera enterré au cimetière de la Ritorte, à Hyères, dans le Var. Christophe Dominici reposera pour l’éternité au côté de sa soeur Pascale.

Source: Lire L’Article Complet