Igor et Grichka Bogdanoff : qui sont leurs trois sœurs Laurence, Géraldine et Véronique ?

Décédé à 72 ans des suites du Covid-19, Grichka Bogdanoff est issu d’une large fratrie dont on ne connaît que le frère jumeau, Igor Bogdanoff, et vaguement le demi-frère, François Davant. Mais trois sœurs entrent également dans l’équation.

S’ils aimaient être dans la lumière pour leurs connaissances scientifiques, les frères Bogdanoff étaient autrement plus discrets lorsqu’il s’agissait d’évoquer leur famille. Décédé le 28 décembre 2021 à cause du Covid-19 à l’âge de 72 ans, Grichka Bogdanoff avait trois sœurs. Avec Laurence, Géraldine et Véronique, les frères Bogdanoff entretenaient une relation faite d’allées et venues, de hauts et de bas, et de déceptions. Dans Le Mystère Bogdanoff, paru en 2019, l’auteur Maude Guilaumain explique les tensions survenues au sein de la fratrie. Les sœurs de Grichka et Igor Bogdanoff se sont ouvertes à elle, lors d’un entretien. “Elles m’ont confié qu’elles étaient déçues qu’Igor et Grichka cherchent à enjoliver leur histoire personnelle qui est, en soi, déjà exceptionnelle”.

Discrètes, les sœurs des Bogdanoff mènent une vie loin des plateaux télé. A 57 ans, Laurence s’intéresse au monde politique. En témoigne sa présence dans la liste d’Alexandre Faraut, un candidat aux élections municipales de 2020, dans la commune de 29 000 habitants de La Garenne-Colombes, dans les Hauts-de-Seine.

> Découvrez l’impressionnante évolution physique d’Igor et Grichka Bogdanoff en photos

Une fratrie discrète

Géraldine serait, d’après Linkedin, gérante d’une entreprise de taxis, dans la Drôme. Enfin, la troisième sœur des frères Bodganoff, Véronique, est sophrologue. Elle publie aussi des ouvrages, dont le dernier, Bienvenue au pays de soi-même, est paru en novembre 2021, aux éditions Symbiose.

Interviewée par France Info en 2018 suite aux soupçons d’escroquerie qui pesaient sur Igor et Grichka Bogdanoff, ladite Véronique s’était confiée sur leurs transformations physiques. “Même à leur famille, ils ne disent pas ce qu’ils ont fait, avait-elle déclaré. Une fois, lorsque nous étions chez nous dans le Gers, j’ai dit à Igor : ‘Déconne pas. La bouche ne fait pas plus.’ Il est resté pétrifié quinze secondes, avant de me dire : ‘Eh dis donc, toi ! Ça ne va pas de me dire ça. »

Article écrit avec la collaboration de 6Médias.

Crédits photos : LIONEL URMAN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet