"Il m’a dit que j’avais encore bouffé le chien", obèse, Magloire révèle avoir été victime de grossophobie dans une tres grosse radio !

Ce jeudi 5 novembre 2020, Magloire a fait de terribles confidences à Evelyne Thomas sur Non-Stop-People. Avec beaucoup d’émotion, il est revenu sur la grossophobie qu’il a subie dans une grande radio française.

Magloire a subi beaucoup de discriminations depuis le début de sa carrière au Morning Live. Noir, homosexuel et obèse, l’animateur de 51 ans a supporté beaucoup de remarques déplacées, et a décidé de riposter. L’ancien acolyte de Michael Youn assurait en effet il y a un mois sur Non-Stop-People que son engagement pour la bonne cause lui a été bénéfique : “Ce qui m’a beaucoup aidé, c’est l’action que je mène avec la mairie de Paris dans la lutte contre la grossophobie. Cela m’a beaucoup dérangé. Que l’on puisse m’attaquer non pas sur ma couleur de peau, mes excentricités, ma vie ou sur mon métier, mais sur mes kilos et de façon ouverte. Alors, je me suis dit, si à moi on le fait, on le fait aussi à beaucoup de gens […] En m’interrogeant beaucoup et en rencontrant beaucoup de jeunes femmes, je me suis rendu compte que c’était une vraie souffrance et que la grossophobie court toujours”, avait-il expliqué.

Galerie: Ces animaux grincheux ont de l’allure (StarsInsider)

Ce 5 novembre 2020, le chroniqueur de 51 ans est revenu sur le sujet dans la nouvelle émission d’Évelyne Thomas sur Non-Stop-People : “Cette discrimination-là – comme toutes les autres – elle n’était pas nommée. Elle existe pourtant. Je suis obèse, j’ai un statut particulier depuis 20 ans, mais il m’arrive encore… On ne me reproche pas d’être noir, on ne me reproche pas d’être homosexuel, on me reproche d’être gros”, lui a-t-il fait savoir.

Pour illustrer son propos, Magloire a raconté une terrible anecdote arrivée très récemment dans une “très grosse radio française” dont il n’a pas révélé le nom : “Un homme s’est permis de m’insulter à l’accueil, ça m’a fait pleurer. Il m’a dit que j’avais encore bouffé le chien”, s’est-il souvenu. La réflexion grossophobe de trop pour Magloire, qui n’a pas pu s’empêcher de fondre en larmes : “Je n’ai pas trouvé ça super, ça m’a fait pleurer comme un enfant. De là, j’ai dit stop”.

A voir aussi : les confidences bouleversantes de Magloire.

Source: Lire L’Article Complet