« Il y avait des défauts » : Sophie Marceau pas épargnée par l'un de ses acteurs

En 2018, Pierre Richard avait joué dans le film de Sophie Marceau, Mme Mills, une voisine si parfaite. Et le succès, n’avait pas vraiment été au rendez-vous. Dans les colonnes de Paris Match, l’acteur s’est confié sur les défauts du scénario.

Onze ans après La Disparue de Deauville, Sophie Marceau dévoilait en 2018 son troisième long-métrage, Mme Mills, une voisine si parfaite. Cette comédie racontait l’histoire d’Hélène, éditrice de romans à l’eau de rose, dont le quotidien a été bouleversé par l’installation d’une nouvelle voisine, Mme Mills. Cette vieille Américaine excentrique était en réalité jouée par Pierre Richard, un escroc travesti en femme. Alors que le film n’avait pas rencontré le succès escompté lors de sa sortie en salles, le comédien de 86 ans est revenu sur cet échec commercial dans les colonnes de Paris Match, actuellement en kiosque.

Questionné par nos confrères sur le manque d’engouement autour du film réalisé par Sophie Marceau, l’acteur, a reconnu que le scénario comportait quelques défauts. “Oui j’ai regretté pour elle plus que pour moi, parce qu’elle était sympa. Elle était même très sympa, je l’adore. Je pense que qu’il y avait des défauts dans son scénario, j’ai probablement manqué de vigilance à la lecture, et j’ai retrouvé ces défauts dans le film terminé. Je me suis dis “Tiens, pourquoi je ne l’ai avais pas vus ?””, s’est-il interrogé.

Le constat amer du comédien n’entache pas sa profonde admiration pour l’actrice de 54 ans, qu’il affectionne particulièrement. “Tout simplement parce que tourner avec Sophie Marceau était suffisant… J’ai accepté en lisant une ligne sur deux. Je crois même que j’aurais pu dire oui sans le scénario du tout”, a confié celui qui a refusé de jouer avec Louis de Funès dans L’Aile ou la cuisse.

Une tendresse réciproque

De son côté, Sophie Marceau n’avait pas tarit d’éloges sur le comédien lors de la sortie du film. “Il fallait que l’on s’attache à ce personnage. Pierre a cette qualité, c’est quelqu’un auquel on s’attache”, avait-elle estimé sur Europe 1. Et d’ajouter : “Il a cette distraction… On a toujours l’impression qu’il est à côté de la plaque. C’est ce qui nous le rend accessible. On a envie de partager avec lui. Il a cette générosité du regard”.

Crédits photos : BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet