INTERVIEW – Amalya, The Voice All Stars : « Jenifer n’est pas juste une coach devant la caméra »

TF1 diffusait ce samedi 9 octobre, le deuxième volet des Cross-Battles de la saison all stars de The Voice. Amalya y affrontait Atef. Elle nous raconte.

Il y a des voix qui marquent et dont la moindre note peut émouvoir, c’est le cas de celle d’Amalya. La chanteuse a accepté de revenir dans la saison all stars de The Voice actuellement diffusée sur TF1 et fait son petit bout de chemin dans l’équipe de Jenifer, qu’elle occupait déjà il y a 10 ans, lors de la première saison du show. Ce samedi 9 octobre, on pouvait la retrouver dans les Cross-Battles, durant lesquels elle affrontait Atef et en sortait gagnante. Confidences.

Gala.fr : On vous retrouve dans les Cross-Battles, une épreuve qui n’existait pas dans The Voice il y a dix ans, lors de votre saison.
Amalya
: Oui, c’était une première, et quelle première !

Gala.fr : Aviez-vous la pression ?
Amalya
: Je ne me suis jamais mis de pression vraiment. Je mets plus d’importance dans le chemin que dans la destination. Je ne focalise pas sur la victoire, comme lors de la première saison. Je me suis dis « advienne que pourra », et j’ai vécu un moment incroyable. J’ai vu toutes les prestations de mes camarades, si bien que quand je suis rentrée chez moi, j’ai dormi pendant 13 heures.

Gala.fr : Il y a eu des éliminations surprises, selon vous ?
Amalya
: Il y en a eu plusieurs, et comme quoi, rien n’est écrit. On peut faire bien des pronostics, c’est le public qui choisit.

https://www.instagram.com/p/CSNn4h5KMWP/

A post shared by AMALYA (@amalya_officiel)

Gala.fr : Vous avez repris Anyone de Demi Lovato. Pouvez-vous nous dire pourquoi ?
Amalya
: Je passe un beau message au public, et à l’époque on ne savait pas encore si le public allait être là à cause des conditions sanitaires. Je pensais vraiment qu’il n’y aurait personne, et c’était bouleversant de voir le public.

Gala.fr : Et Jenifer vous a laissé passer votre message.
Amalya
: C’était incroyable et je l’en remercie. Même si j’avoue qu’après mon cri du coeur, j’ai réalisé que j’avais peut-être fait une connerie, car ce n’était pas fair-play pour Atef. En fait, le public vote jusqu’à la dernière seconde, et même si ma démarche était sincère, je me suis dit que ce n’était pas cool pour lui d’avoir pris ainsi la parole. Mais Patrick Fiori a repris la parole pour dire des choses vraies et extraordinaires sur Atef, et tant mieux car je l’aime profondément.

« Mes larmes étaient un mélange d’épuisement, de tristesse et de bonheur »

Gala.fr : Vous étiez très émue en parlant au public !
Amalya
: C’est vrai ! Mes larmes étaient un mélange d’épuisement car les tournages ont duré deux jours, de la tristesse d’être face à mon ami Atef, mais aussi ce bonheur de retrouver un public alors que ça fait six mois qu’on m’empêche de le voir.

Gala.fr : Vous êtes désormais l’unique talent de l’équipe de Jenifer. Grosse pression ?
Amalya
: Oui, c’est vrai, je suis la dernière, mais je ne suis pas dans la pression. Je n’ai même pas pensé à ça sur le plateau, je ne pensais pas au jeu.

Gala.fr : Ces retrouvailles avec le public ont libéré quelque chose chez vous ?
Amalya
: C’est vrai que je ne savais pas quand j’allais revoir un public, donc j’ai pris tout ce que j’ai pu. J’ai savouré chaque seconde de ce moment, on sait jamais c’était la dernière fois.

Gala.fr : Et finalement, vous retrouvez le public la semaine prochaine pour la demi-finale !
Amalya
: Exactement ! Mais j’ai quand même eu la chance de pouvoir remonter un peu sur scène depuis les Cross-Battles. Maintenant, pour me protéger, j’ai appris à ne pas espérer pour ne pas être déçue, même si là, j’ai repris espoir.

Gala.fr : Dans cette émission, vous pouvez compter sur le soutien d’un autre talent, une de vos amies : Dominique Magloire.
Amalya
: J’aime cette femme, je l’admire et elle est devenue une amie. On est parties en voyage ensemble, on a fait la fête ensemble. C’est vraiment quelqu’un que j’admire énormément. Si je peux faire une petite blague, je peux vous dire que quand je serai grande, je voudrais être Dominique Magloire. J’espère avoir une carrière comme elle a. Et pourtant, c’est une personne qui doute et qui se remet en questions tout le temps, alors qu’on l’imagine forte !

https://www.instagram.com/p/CTm7c_yo6qR/

A post shared by AMALYA (@amalya_officiel)

Gala.fr : Pour revenir à The Voice All Stars, vous avez reçu beaucoup de messages après votre audition à l’aveugle ?
Amalya
: Beaucoup, que ce soit de fans, de musiciens, de personnes du métier, des artistes. J’ai été très touchée d’être reconnue par mes pères.

Gala.fr : Qui sont ces personnes ?
Amalya
: Barack Adama de la Sexion d’Assaut, Gims, Chris Marques, Jenifer ! Après la diffusion, elle m’envoyait des messages pour me dire que j’étais un bombe, que j’étais incroyable. Et c’est tellement elle, tellement Jen. Elle est investie, ce n’est pas juste une coach devant la caméra, il y a une vraie connexion.

Gala.fr : Comment abordez-vous la demi-finale ?
Amalya
: Comme les auditions à l’aveugle et les Cross-Battles. Je sais que je vais passer à un nouveau cap émotionnel, mais sans pression, d’autant plus que je suis bien entourée par les équipes de l’émission. Vous n’imaginez pas à quel point ! Ils sont au petit soin avec moi

Crédits photos : TF1 / ITV / Bureau233

Autour de

Source: Lire L’Article Complet