Ivanka Trump tenterait tout pour assister à l'investiture de Joe Biden (et sauver sa carrière)

Soucieuse de préserver son avenir politique, Ivanka Trump souhaiterait selon le Daily Mail assister à l’investiture à la présidence des États-Unis de Joe Biden, le 20 janvier. Et ce, contre l’avis de son père, Donald Trump, qui ne décolère pas.

Nouvel avis de tempête à la Maison-Blanche. Selon le Daily Mail, la tension montre entre le président américain et sa fille. Fidèle alliée de son père dont elle a été la conseillère pendant quatre ans, la très ambitieuse Ivanka Trump a déclenché la colère de Donald Trump en annonçant son intention d’assister le 20 janvier, à l’investiture du président élu Joe Biden, selon une source du Daily Mail. Après la défaite de son père à l’élection présidentielle, la jeune femme soucieuse de préserver son propre avenir politique, veut se montrer bonne joueuse vis-à-vis du camp adverse.

“C’est une insulte”

«C’est une insulte qu’elle veuille s’associer avec les escrocs qui tentent de me faire tomber», aurait lancé Donald Trump, toujours selon le Daily Mail. Le président aurait aussi dit à sa fille que «sa présence à l’investiture lui coûterait des milliers de partisans et que ce serait la pire décision qu’elle puisse prendre». Selon des révélations de CBS News, Donald Trump prévoit en effet d’annoncer sa candidature à l’élection de 2024, le jour même où Joe Biden prêtera serment. Le président vaincu a d’ailleurs déclaré à plusieurs reprises ne pas vouloir être présent pour la passation de pouvoirs lors de l’Inauguration Day.

En vidéo, le clan Trump, leur univers impitoyable

Des rumeurs contredites

De son côté, Ivanka Trump aurait répondu «qu’elle devait protéger ses propres aspirations politiques et qu’elle n’était pas sur le point de tout gâcher en assistant au coup d’envoi de la campagne 2024 de son père. Elle laisse ça à son père et à Donald Jr», aurait ajouté le témoin indiscret. Des rumeurs contredites par une autre source selon laquelle Ivanka Trump aurait nié vouloir assister à l’investiture.

Info ou intox, ces révélations interviennent une semaine après la prise d’assaut du Capitole par des partisans de Donald Trump. Choquée par les images, Ivanka Trump avait maladroitement qualifié les assaillants de «patriotes» dans un tweet, avant de faire marche arrière dans autre message. «Non. La protestation pacifique est patriotique, avait-elle rectifié. La violence est inacceptable et doit être condamnée dans les termes les plus forts.» Elle a ensuite supprimé le tweet original et laisser sa réponse en ligne.

Source: Lire L’Article Complet