Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Emmanuel Macron… ces 5 présidents qui se sont écharpés avec des Français

Les présidents de la République doivent parfois faire face à la violence de certains Français… Femme Actuelle vous propose de revenir sur les 5 fois où Nicolas Sarkozy, François Hollande ou encore Jacques Chirac se sont écharpés avec des citoyens.

  • Emmanuel Macron
  • François Hollande
  • Jacques Chirac
  • Nicolas Sarkozy

Être président de la République, ce n’est pas de tout repos. Entre la prise de fonction et la fin du mandat, il n’est d’ailleurs pas rare de voir les chefs de l’État vieillir subitement… comme Barack Obama, dont le visage avait beaucoup changé après huit ans à la tête des États-Unis. Il faut dire qu’entre les prises de décisions, les pandémies, les grèves et les manifestations, le rythme est parfois difficile à tenir. Sans parler des altercations qui peuvent survenir lors de leur déplacements. Tout comme George W. Bush, qui avait reçu un jet de chaussures lors d’une conférence de presse le 14 décembre 2008, de nombreux présidents de la République français en ont également fait les frais. Femme Actuelle vous propose d’en découvrir cinq.

1- Nicolas Sarkozy

L’ancien président de la République a vécu un moment de panique en 2011, lors d’un déplacement officiel à Agen dans le Lot-et-Garonne. Un homme a en effet violemment tiré sur sa veste pendant qu’il serrait des mains. Quelques années plus tôt, en 2008, Nicolas Sarkozy avait lancé son mythique “Casse-toi, pauv’ con !”, à un homme qui venait de refuser de lui serrer la main en lui lâchant : “Ah non, touche-moi pas ! Tu me salis !”. Ce n’est pas tout, puisque l’homme d’État avait également reçu un œuf sur sa voiture à Dublin, le 21 juillet 2008. Une vie politique bien mouvetée.

2 – Jacques Chirac

Jacques Chirac l’a échappé belle. Le 14 juillet 2002, l’homme politique décédé en 2019 a failli mourir lors du traditionnel défilé sur les Champs-Élysées : un homme prénommé Maxime Brunerie a tiré sur lui avec une carabine 22 LR. Ce dernier, qui appartenait à la mouvance extrême droite, a été condamné à 7 ans de prison.

3 – François Hollande

François Hollande a également dû faire face à ce genre d’altercations lors de son mandat. Juste avant sa prise de fonction, le mercredi 1er février 2012, le Président a été enfariné par une femme à la fin d’une allocution organisée par la Fondation Abbé Pierre au Parc des Expositions. Claire Seguin, 45 ans, souhaitait dénoncer par son geste un déni de justice dont elle se disait victime.

4 – Emmanuel Macron

Mardi 8 juin 2021, Emmanuel Macron a reçu une gifle de la part d’un homme de 28 ans lors de son déplacement à Tain-L’Hermitage, dans la Drôme. Ce dernier, qui a crié “Montjoie Saint Denis” puis “À bas la Macronie !”, (un slogan de l’extrême droite royaliste) avant de passer à l’acte, a été interpellé et placé en garde à vue à 13h45, tout comme son complice qui l’accompagnait.

5 – Émile Loubet

Ces attaques ne datent pas d’hier. En 1899, au champ de course d’Auteuil, Isidore-Fernand Chevreau, (le baron de Christiani) s’en est pris au Président Émile Loubet qui se trouvait dans la tribune officielle. Après avoir gravi les quelques marches qui les séparaient, le baron a asséné un coup de canne sur sa tête tout en criant “Démission !”

Source: Lire L’Article Complet