“J’ai fait une dépression très forte” : Charlotte Gainsbourg marquée par le déménagement de ses enfants

Dans un interview accordée à Psychologies Magazine, Charlotte Gainsbourg s’est confiée sur le départ du foyer familial de ses enfants, un bouleversement qui l’a plongée dans une profonde dépression.

Pour sa prochaine édition à paraître en janvier prochain, Psychologies Magazine a rencontré Charlotte Gainsbourg. Lors de cet entretien, l’actrice de 50 ans s’est confiée sur sa vie de mère. Ensemble, Charlotte Gainsbourg et Yvan Attal sont parents de trois enfants : Ben (24 ans), Alice (19 ans) et Joe (10 ans). Mais quand ses deux aînés ont quitté le cocon familial, la comédienne ne l’a pas supporté. « On s’est retrouvés à trois, dans ce grand appartement, et j’ai fait une dépression très forte« , révèle-t-elle.

Durant cette phase douloureuse, Charlotte Gainsbourg a pu compter sur le soutien inconditionnel de sa mère, Jane Birkin. « Ma mère m’a tenu la main, elle était complètement là pour moi », a assuré la fille de Serge Gainsbourg. Très proche de sa maman, Charlotte Gainsbourg l’a filmée pendant des années pour réaliser son film Jane par Charlotte, au cinéma le 12 janvier prochain. « La filmer, c’était aussi me rassurer », admet la comédienne avant de préciser : « Quand on a fait une dépression, le sentiment de peur est constant. On a peur de perdre pied, peur de perdre ceux qu’on aime ». Alors pour Charlotte Gainsbourg, faire ce film était le moyen « de la garder pour toujours quelque part. J’ai eu un mal fou, d’ailleurs, à me dire qu’il était terminé. »

⋙ PHOTOS – Carla Bruni, Charlotte Gainsbourg… Ces femmes qui sont plus grandes que leur conjoint

Charlotte Gainsbourg ne sait pas « ce qu’elle aurait fait sans enfants »

Au printemps dernier, dans les colonnes de Marie Claire, Charlotte Gainsbourg, qui se confie rarement sur sa vie privée, avait confié : « Je ne sais pas ce que j’aurais fait sans enfants. » Et pour l’éducation de ses enfants, elle se repose plutôt sur son partenaire, avec lequel elle ne s’est jamais mariée : « Je n’ai pas de grands principes d’éducation, je ne suis pas sûre de ne pas me planter. Je me fie souvent à Yvan pour son côté rigoureux, chez moi, c’est plus instinctif. Les enfants, il faut apprendre à se passer d’eux, les voir partir est difficile. »

Crédits photos : Backgrid UK/ Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet