Jamel Debbouze revient sur l'accident qui lui a coûté l’usage de sa main

Dans le documentaire Dans la tête de Jamel Debbouze, l’humoriste, revient comme il le fait très rarement, sur l’accident qui lui a faire perdre l’usage de sa main. Le drame s’était produit en 1990 alors qu’il n’avait que 14 ans.

  • Jamel Debbouze

Jamel Debbouze revient de très loin. En 1990, alors qu’il n’avait que 14 ans, il a été happé par un train en gare de Trappes, dans les Yvelines. Cet accident qui aurait pu lui coûter la vie lui a tout de même laissé des séquelles. En effet, ce n’est plus un secret pour personne, le célèbre humoriste ne peut plus se servir de sa main droite. Dans le documentaire Dans la tête de Jamel Debbouze, réalisé par Jean-Thomas Ceccaldi et produit par Melissa Theuriau, il est revenu sur ce drame. Alors qu’il était au plus mal après son accident, il a confié que c’était l’humour qui lui a sauvé la vie. “J’étais malade de quoi ?“, demande-t-il dans le documentaire, avant de répondre lui-même : “J’étais malade de… Après cet accident que j’ai eu, j’avais peur de ne plus correspondre aux codes de la société et d’être naturellement exclu car physiquement moins utile. Heureusement que j’avais les yeux, la bouche et le reste pour m’exprimer et dire : ‘Je suis intéressant je vous jure, je suis marrant, je veux faire partie de la fête, ne me jugez pas !

L’humour a sauvé Jamel Debbouze

Avant de devenir un humoriste reconnu, il avait beaucoup de mal à assumer l’image qu’il renvoyait avec sa main toujours coincée dans sa poche. Mais il s’est vite rendu compte qu’avec l’humour il pouvait trouver un sens à sa vie. “Je n’étais pas fier de plein de choses… Aujourd’hui je suis fier comme un coq car j’ai eu la chance de pouvoir m’exprimer par le rire“, s’est encore félicité le mari de Mélissa Theuriau. Si aujourd’hui il assure être un homme épanoui et heureux, il lui arrive encore d’avoir des moments de doutes. Heureusement, il peut compter sur le soutien de sa femme et de leurs enfants, Léon et Lila.

Dans le même documentaire, celui qui a lancé le Jamel Comedy Club raconte également les hauts et les bas qu’il peut rencontrer lorsqu’il crée de nouveaux spectacles. Il ne cache pas appréhender énormément le premier avis du public.

A lire aussi : Pour leur enfant handicapé, ces mères font bouger les lignes

Source: Lire L’Article Complet