Jane Birkin : ces énormes craintes qu’elle a eues avant de sortir son journal

Un an après Monkey Diaries, Jane Birkin sort ce 23 octobre le second volet de ses mémoires, Post Scriptum. Un récit très intime qu’elle a bien failli ne jamais publier.

Si Jane Birkin a toute sa vie été du genre discrète, la chanteuse a franchi un cap en novembre 2018. À 71 ans, elle publiait Monkey Diaries, sorte de journal intime dans lequel elle évoquait sa vie de 1957 à 1982, des détails de sa jeunesse à sa sulfureuse relation avec Serge Gainsbourg. Ce 23 octobre, la chanteuse publie le second volet de ses souvenirs, jusqu’à ce terrible jour de 2013 où elle a vu sa vie voler en éclats après la mort de sa fille aînée Kate. À la veille de sa sortie en librairies, Jane Birkin s’est confiée sur la genèse de ses ouvrages qui ont bien failli ne jamais voir le jour.

Panique à bord

Comme elle l’a déclaré dans les colonnes de La Dépêche du midi, elle n’était pas des plus sereines à l’idée de dévoiler les pans très personnels de sa vie. Au point de repousser l’échéance : « J’étais bien affolée avec le premier volume. J’ai retardé la parution de six mois, je ne voulais plus que ça sorte. » Prise de panique, Jane Birkin se rendait compte que ces révélations pouvaient avoir des conséquences : «  J’avais peur. J’avais peur surtout que les gens soient déçus, qu’ils ne retrouvent pas du tout la personne qu’ils imaginaient : courageuse, singulière, féministe. » L’artiste aura finalement pris son courage à deux mains pour publier ses mémoires. Et ses fans le lui rendent plutôt bien…

Source: Lire L’Article Complet