« Je me dois des excuses… » : Nehuda revient sur sa relation toxique avec Ricardo

Séparés depuis le début de l’année 2021, Ricardo et Nehuda ont vécu une relation passionnelle mais destructrice pendant près de cinq ans. Plusieurs mois après leur séparation officielle, Nehuda a décidé de s’exprimer sur les réseaux sociaux.

Nehuda (The Voice 4)

Ricardo Pinto

Au début de l’année 2021, le couple emblématique formé par les deux candidats de télé-réalité Ricardo et Nehuda a annoncé sa rupture fracassante après cinq ans de relation passionnelle et tumultueuse. Le 10 février dernier, Nehuda avait annoncé la nouvelle choc. La star de télé-réalité avait même révélé avoir été victime de violences physiques et psychologiques de la part de Ricardo. Plusieurs mois après, Nehuda, visiblement plus apaisée, s’est emparée de son compte Instagram pour prendre la parole sur le sujet. Dans sa story Instagram elle a ainsi publié un message lourd de sens. Mais pas question de pardonner son ex au contraire, elle veut aujourd’hui se pardonner elle-même d’avoir supporté des choses inacceptables pendant trop longtemps de la part de Ricardo, qui est aussi le père de sa fille Laïa, aujourd’hui âgée de 3 ans. “Je me dois des excuses, pour avoir toléré des choses qui me font remettre en question l’amour que j’ai pour moi-même et ma valeur”, a-t-elle écrit au dessus d’un cliché posté dans sa story. Elle se promet de ne plus accepter des comportements toxiques. Je promets de mieux me traiter et de mieux prendre soin de moi.

“Ricardo est un pervers narcissique”

Lors de l’annonce de leur rupture, l’ex candidate de The Voice n’avait pas mâché ses mots concernant le père de sa fille, l’accusant même d’être un “pervers narcissique”. Je veux juste que les gens soient au courant de ce que je vis et de ce que j’ai vécu pendant cinq ans d’enfer. J’ai tellement voulu le protéger de tous mauvais regards, jugements, que j’ai pris sur moi pour encaisser. Mais stop” confiait-elle avant de poursuivre : Ricardo est un pervers narcissique. Un vrai ! Et oui j’ai été faible, j’ai été au fond du trou pour lui, par peine, par amour. J’ai été folle même, mais plus jamais. (…) J’étais enceinte, il m’a menacée avec une arme à bout portant. J’étais en larmes, je criais, j’ai appelé la police, je suis allée porter plainte. Le lendemain, c’était sorti dans les médias alors j’ai retiré la plainte.” Un récit glaçant. De son côté, Ricardo nie les faits qui lui sont reprochés.


Source: Lire L’Article Complet