« Je me suis sentie humiliée » : cette photo que la chanteuse Angèle regrette

Quelques semaines avant la diffusion de son documentaire sur Netflix et la sortie de son prochain album, Angèle s’est confiée sur les moments difficiles qu’elle a vécus mais aussi l’un des plus grands regrets de sa jeune carrière.

De nombreux artistes, ont, à un moment donné ou à un autre, regretté certains choix dans leur carrière. Cela a aussi été le cas de Angèle, la jeune chanteuse belge adulée du public qui s’est retiré de la scène après avoir été trop plébiscitée. Ce temps, elle l’a utilisé pour revenir à ses origines, car dans les colonnes du Parisien ce mercredi 10 novembre, la jolie blonde a avoué « J’ai perdu la vraie Angèle. Je ne sais plus qui je suis. » Ce temps passé à se recentrer sur l’essentiel, lui a permis de mettre le nez sur certaines de ses erreurs de carrières, dont une photographie publiée sur le magazine Playboy, à ses débuts, en 2017, figure en tête. « Je me suis sentie humiliée », s’est-elle rappelée.

A cette époque, la jeune femme fait des débuts timides sur Youtube avec sa chanson et son clip novateur : La loi de Murphy. Pour se faire connaître, à seulement 22 ans, la jolie blonde était invitée à prendre la pose pour illustrer un article à son égard paru dans Playboy. La photo n’a rien d’étonnant et se fond dans le paysage artistique à l’instar de multiples artistes, Angèle pose, sa poitrine dénudée, cachée par des fruits, a rappelé Le Parisien. Voilà le regret de la chanteuse : « Une photo qui date d’il y a quelques années et qu’ils ont utilisée alors que je l’avais interdite », souvenir amer, « ma première presse, c’est une jolie blonde à poil », s’exaspère Angèle dans les colonnes du journal.

Une déception palpable

Qui plus est, cette image à laquelle elle ne souhaitait pas être associée, a été couplé à une apparentée peu élogieuse : « La presse people belge titre la fille de pose nue dans Playboy. » Une référence directe à sa mère, comédienne, et son père, chanteur, tous deux connus en Belgique, sans toutefois mentionner son travail de chanteuse. « Je me suis sentie humiliée, une humiliation publique« , a confié Angèle. Des émotions qui seront certainement portées à l’écran avec la diffusion d’un documentaire à son effigie, disponible le 26 novembre prochain sur la plateforme Netflix. Malgré ces déceptions et son retrait du monde artistique pendant un temps, Angèle assurera son retour avec son album Nonante-cinq, prévu pour le 10 décembre.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : JACOVIDES-BORDE-MOREAU / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet