« Je suis écoeuré » : Nicolas Hulot accusé d’agressions sexuelles, il quitte la vie publique

Visé par de nouvelles accusations de violences sexuelles, Nicolas Hulot quitte la vie publique. Il a annoncé sa décision sur le plateau de BFM TV.

Nouvelle tempête pour Nicolas Hulot. À la veille d’un numéro d’Envoyé Spécialplusieurs femmes l’accusent d’agressions sexuelles, viol et harcèlement, l’ancien ministre de la Transition écologique a annoncé une décision choc sur le plateau de BFM TV. « Je quitte définitivement la vie publique. Tout simplement parce que je suis écœuré, a-t-il lâché face à Bruce Toussaint. Je vis pour ma famille et mes amis à partir de maintenant. Je ne prendrai plus la parole car je ne me reconnais plus dans cette société, ni dans ses codes« , a ajouté celui qui quitte également la présidence d’honneur de sa fondation.

Concernant les accusations, venues de cinq femmes selon Le Parisien, Nicolas Hulot a dénoncé des « affirmations purement mensongères« . « La justice et la vérité ne peuvent pas jaillir sur un plateau de télévision. On ne peut pas inverser la charge de la preuve« , estime l’ancien ministre d’Emmanuel Macron. L’ex-animateur d’Ushuaïa avait déjà été accusé de viol par Pascale Mitterrand, comme l’avait révélé L’Ebdo en 2018. La petite-fille de l’ex-président avait porté plainte en 2008, pour des faits remontant à 1997. Entendu par les gendarmes de Saint-Malo, Nicolas Hulot avait nié en bloc, évoquant une relation consentie. L’affaire avait été classée sans suite.

Nicolas Hulot et le « poison de la rumeur »

« Depuis quatre ans, je subis le poison de la rumeur, des insinuations parfois des accusations au grand jour, a dénoncé Nicolas Hulot sur BFM TV. Ce poison du soupçon fait son œuvre mais avec une certaine naïveté, je pensais que rien de grave ne pouvait m’arriver. Mais aujourd’hui, être innocent ne permet plus de dormir tranquille« , a-t-il ajouté.

Crédits photos : Capture BFM TV

Autour de

Source: Lire L’Article Complet