"Je t’aime… moi aussi" : Charlotte Gainsbourg et Jane Birkin, 50 ans de photos mère-fille

Habituée du Festival de Cannes, l’actrice Charlotte Gainsbourg présente, ce mercredi 7 juillet, son premier film, Jane par Charlotte, un portait tendre et intimiste de sa mère, Jane Birkin.

Après trente-six ans de carrière en tant qu’actrice, dix sélections et un prix d’interprétation au Festival de Cannes, c’est en tant que réalisatrice que Charlotte Gainsbourg foule le tapis rouge cannois cette année. Présenté hors compétition, Jane par Charlotte est le premier film de la comédienne et chanteuse franco-britannique. Dans ce documentaire, celle qui fêtera ses 50 ans le 21 juillet, dresse un portrait intime, tendre et pudique de sa mère, Jane Birkin. En février dernier, sa demi-sœur Lou Doillon avait profité de la cérémonie des Victoires de la musique, pour déclarer publiquement, son admiration pour leur mère de 74 ans.

Jane Birkin et sa fille Charlotte, née le 21 juillet 1971, dans la maison familiale de Chelsea. (Londres, 12 août 1971.)

Serge Gainsbourg et Jane Birkin en vacances à Saint-Tropez, avec Charlotte et Kate Barry, la fille de Jane et du compositeur anglais, John Barry.

Jane et Charlotte lors de vacances à Saint-Tropez.

Jane Birkin et Charlotte, lors d’une compétition universitaire d’aviron à Oxford, le 1er mai 1975.

“Ma mère, pour moi, c’est l’image de la classe absolue”

«C’est une excuse pour me rapprocher d’elle, la regarder, prendre du temps avec elle. Je suis très heureuse d’avoir trouvé cette excuse», explique-t-elle dans une récente interview au magazine Elle. En concert, dans la célèbre maison de son père Serge Gainsbourg rue de Verneuil à Paris, en voyage… depuis trois ans Charlotte Gainsbourg suit sa mère, caméra au poing. En décembre dans Paris Match, l’ex-compagne et muse de Serge Gainsbourg évoquait ce projet familial. «C’est tellement joyeux de partager ce projet, se réjouit-elle. Je n’avais jamais imaginé qu’elle soit si curieuse de moi. Je savais la grande place que Serge avait dans sa vie, ainsi que le deuil et la douleur qu’elle a vécus. Mais je ne pensais pas qu’elle voulait savoir tant de choses sur moi.»

De son côté, Charlotte Gainsbourg souhaite honorer l’œuvre de ses parents, couple mythique des années 1970. «Ma mère, pour moi, c’est l’image de la classe absolue, de la beauté, de la pureté et de la grande intelligence», disait-elle en 2017 dans les pages de Madame Figaro.

En vidéo, Charlotte Gainsbourg et sa minirobe sur les marches de Cannes

Première montée des marches à 18 ans

Unique fille de Jane Birkin et Serge Gainsbourg, Charlotte n’a que 19 ans lorsque ce dernier décède le 2 mars 1991. Un an plus tôt, elle était à Cannes pour sa première montée des marches avec le film Le Soleil même la nuit des frères Taviani. Depuis, elle les a régulièrement gravi au bras de célèbres réalisateurs français et étrangers, tels que Lars von Trier (Antichrist, pour lequel elle obtient son prix d’interprétation féminine, Melancholia), Dominik Moll (Lemming), Julie Bertuccelli (L’Arbre), Gaspar Noé (Lux Aeterna) ou encore Arnaud Desplechin (Les Fantômes d’Ismaël). Pour l’inoubliable héroïne de L’Effrontée, cette onzième sélection au Festival de Cannes, aura sûrement une saveur toute particulière.

Source: Lire L’Article Complet