Jean Castex : cette petite phrase sur les parents qui a fait bondir les téléspectateurs

Jeudi 1er avril 2021, Jean Castex a glissé une phrase qui a fait bondir les téléspectateurs durant sa prise de parole en direct de l’Assemblée nationale.

  • Jean Castex

Mercredi 31 mars 2021, Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles mesures à l’ensemble de la population : le confinement, qui était jusqu’alors local, sera étendu à tout le territoire français à partir du samedi 3 avril 2021. Dans son allocution, le président de la République a évoqué une “tolérance” concernant les déplacements interrégionaux pendant le week-end du 3, 4 et 5 avril 2021. “Qui souhaite changer de région pour aller s’isoler pourra le faire durant ce week-end de Pâques”, a-t-il assuré. Ces quelques jours devraient permettre également aux parents en télétravail d’organiser leur quotidien pour ces prochaines semaines. Les crèches, écoles, collèges et lycées vont en effet fermer leurs portes à partir du samedi 3 avril 2021.

Jeudi 1er avril 2021, lors de sa prise de parole à l’Assemblée nationale, Jean Castex est revenu sur ces mesures. “Les déplacements interrégionaux seront restreints à quelques motifs impérieux”, a-t-il expliqué avant d’ajouter : “Ces motifs incluront évidemment les déplacements professionnels, mais aussi ceux liés à un motif familial, comme par exemple accompagner ou aller chercher un enfant chez un parent, des grands-parents, ou un proche”. Une phrase qui laisse penser que les parents pourront se déplacer à leur guise, et qui a fait bondir les téléspectateurs… mais aussi les chroniqueurs de l’émission de Bruce Toussaint, Le Live Toussaint, diffusée sur BFMTV jeudi 1er avril 2021 .

“Une petite confusion” souligne Bruce Toussaint

“On a demandé la précision à l’entourage du Premier ministre, on nous dit qu’on reste sur ce qu’on disait depuis hier soir, c’est à dire, une tolérance, jusqu’à la fin du week-end de Pâques, pour amener les enfants chez les grands-parents, pour organiser les semaines qui vont venir, pour s’isoler. Mais ça ne veut pas dire que pendant les week-ends suivants on pourra aller accompagner les enfants chez les grands-parents et aller passer le week-end ailleurs”, a ainsi expliqué un chroniqueur. “Donc, une petite confusion…”, a glissé Bruce Toussaint après cette mise au point .

Invitée sur le plateau pour donner son avis sur ces mesures, la présidente de la Peep (fédération des parents d’élèves du Val-de-Marne) Myriam Menez a tenu à souligner : “Si on reste uniquement sur des déplacements ce week-end-ci, il est très clair qu’il y a des personnes qui vont emmener leurs enfants quatre semaines chez les grands-parents”. Pour cette mère de famille engagée, il faudrait peut-être un peu plus de souplesse”.

Source: Lire L’Article Complet