Jehnny Beth en 7 indices

Chanteuse, leader du groupe Savage, la plus british des rockeuses françaises se lance un nouveau défi. Dans le prochain film de Jacques Audiard,  Les Olympiades(1), Jehnny Beth incarne une « cam girl » au crâne rasé.

URSS 

Née Camille Berthomier, elle fait ses premiers pas sur scène à 4 ans dans la pièce de théâtre 1789 mise en scène par son père. De la tournée en URSS, elle garde deux souvenirs : se baigner dans la mer Noire au milieu des méduses et fendre le public dans les bras de « Marie-Antoinette ».

« Comme je ne faisais aucune différence entre les représentations et les répétitions, ma mère [professeure agrégée d’économie, ndlr] devait me retenir pour ne pas que je grimpe sur scène à n’importe quel moment. »

Hostile

En 2004, elle passe la nuit du nouvel an à parler du groupe Joy Division avec celui qui deviendra son compagnon et collaborateur, Johnny Hostile. Six mois plus tard, ils font de la musique ensemble.

Cela fait dix-huit ans qu’on a tendance à être la muse l’un de l’autre

« Jusqu’ici, j’écrivais des textes. Lui m’a appris à me servir d’un micro, d’une table de mixage et à dépasser mes peurs. Cela fait dix-huit ans qu’on a tendance à être la muse l’un de l’autre. » Il y a quelques années, il lui propose de mettre en musique ses mots : la chanson Flower, un amour entre deux femmes, figure dans le premier album solo de Jehnny Beth To Love Is to Live (juin 2020).

Moquette

À 20 ans, elle emménage à Londres avec Johnny Hostile. Leur groupe, John & Jehn, se produit dans un petit club, The Luminaire (aujourd’hui disparu). « Un lieu tout noir avec de la moquette rouge, vraiment bien entretenu, ce qui est assez rare à Londres car les salles ne sont pas subventionnées. »

Au mur de leur QG, une pancarte demande au public de garder le silence quand des artistes montent sur scène.

Idoles

En 2011, la guitariste Gemma Thompson, engagée par le label Pop Noire de Johnny et Jehnny, fonde le groupe Savages. « Le nom correspondait aux textes abrasifs et guerriers que j’écrivais, et je suis devenue la chanteuse de ce groupe 100 % féminin. Nous voulions aller sur le terrain des hommes pour être prises au sérieux. Par exemple, nous déclinions toutes les interviews make-up. »

Le succès permet à Jehnny Beth d’être adoubée par ses idoles comme PJ Harvey, Geoff Barrow (Portishead) ou Julian Casablancas (The Strokes).

Tentation

« En tournée, le problème pour la santé physique et mentale des musiciens, c’est l’alcool. Il y en a partout et c’est gratuit. » Une tentation difficile à combattre jusqu’à ce que Jehnny tombe malade, perde sa voix et annule des dates.

Lorsque j’ai repris les concerts en Australie, j’ai pleuré de joie en entendant les trois mille personnes applaudir

À 30 ans, sur les conseils d’un médecin, elle garde le silence pendant trois semaines et ne boit que de l’eau chaude. « Lorsque j’ai repris les concerts en Australie, j’ai pleuré de joie en entendant les trois mille personnes applaudir. Avec l’alcool, je ne les entendais plus. » Fin de l’addiction.

Boxe

Depuis son emménagement à Paris, il y a quatre ans, elle pratique la boxe anglaise au Hall Boxing. « Comme je n’étais plus en tournée, j’avais besoin de me dépenser et d’extérioriser mes émotions. Avec la boxe, j’ai trouvé une activité sportive qui est aussi une forme d’expression, proche de la danse. La personnalité, le style et l’élégance doivent s’exprimer derrière la technique. Comme la tournée de mon album solo s’est arrêtée à cause de la pandémie, j’ai continué. »

Johnny Hostile a lui aussi commencé les entraînements.

Érotiques

Elle offre à Jacques Audiard son recueil de nouvelles érotiques C.A.L.M. : Crimes Against Love Memories(2) accompagnées de photos anonymes prises son compagnon – « des nus… nous, nos ami·es, pour casser les codes du couple et de la monogamie » – après le tournage des Olympiades.

Travailler avec Audiard, c’est comme apprendre le métier encore une fois

« Travailler avec Audiard, c’est comme apprendre le métier encore une fois. On a répété pendant trois mois avec une chorégraphe et une directrice artistique » dit-elle, trois ans après avoir joué Chantal (alias Christine Angot) dans Un amour impossible de Catherine Corsini.

1. Avec aussi Noémie Merlant, Lucie Zhang, Makita Samba.

2. Éd. White Rabbit.

Ce papier a été initialement publié dans le numéro 831 de Marie Claire, daté décembre 2021.

  • Marie Papillon en 7 indices
  • Pauline Clément en 7 indices

Source: Lire L’Article Complet