John F. Kennedy : une de ses maîtresses fait des révélations scabreuses 58 ans après sa mort

Plusieurs années après le décès de John Fitzgerald Kennedy, l’une de ses anciennes maîtresses fait des révélations inattendues sur leur relation.

Les langues se délient ! Plusieurs années après le décès du 35e président des États-Unis, John Fitzgerald Kennedy, des secrets bien gardés commencent à être dévoilés. Marié à Jacky Kennedy jusqu’à sa mort, JFK ne lui a pas été fidèle. Le président aurait d’ailleurs été avec une autre femme quand son épouse était en train d’accoucher. Mais John Fitzgerald Kennedy a eu plusieurs idylles au cours de sa vie. Il aurait en outre eu une liaison avec une étudiante de 20 ans pendant plusieurs années. Aujourd’hui âgée de 83 ans, Diana de Vegh a voulu raconter son histoire pour Air Mail, ce samedi 28 août.

Diana de Vegh a donné plus de détails sur sa relation avec l’ancien président américain. Les deux amants se seraient rencontrés en 1958, durant un événement politique, alors que JFK était encore sénateur, et elle, étudiante au Radcliffe College. C’est à ce moment que leur relation sentimentale a débuté. Toutefois, l’ambition politique de John Fitzgerald Kennedy a commencé à avoir des conséquences sur leur histoire. Une fois devenu président, les deux amants ont continué à se voir. Néanmoins, les rumeurs sur les nombreuses conquêtes de JFK auraient rendu Diana de Vegh très jalouse. Par la suite, la jeune femme a découvert que le président des États-Unis travaillait avec son père pour obtenir des informations d’ordre privé. Elle dit s’être sentie “trahie” et “utilisée” et a décidé de mettre fin à cette relation.

JFK comparé à Harvey Weinstein ?

Avec le recul, Diana de Vegh pense que le président des États-Unis a abusé de son pouvoir avec les femmes, comme d’autres hommes puissants l’ont fait par la suite. Nous en avons entendu des histoires similaires avec Harvey Weinstein, Roger Ailes ou même dans le show business”, dit-elle.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : SIPA

Autour de

Source: Lire L’Article Complet