Jonathann Daval : cette tenue improbable qu’il a revêtu le jour de l'enterrement d’Alexia

Dans le livre Alexia, notre fille, paru le jeudi 21 octobre 2021, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot dévoilent une troublante anecdote au sujet de Jonathann Daval. Comme le relaye Gala dimanche 14 novembre 2021, ce dernier a revêtu une tenue très étrange aux funérailles de la défunte.

  • Jonathann Daval
  • Alexia Daval
  • Isabelle Fouillot
  • Jean-Pierre Fouillot

C’est sous la pluie et dans un silence pesant que se déroulent les funérailles d’Alexia Daval le 8 novembre 2017 en la basilique de Gray, en Haute-Saône. Ce jour-là, quasiment tous les habitants du village se rassemblent devant l’édifice religieux pour rendre un dernier hommage à la jeune femme de 29 ans. Une cérémonie dont l’homélie est prononcée par le père Laurent Bretillot, curé de la paroisse qui a célébré le mariage d’Alexia avec Jonathann Daval. Et pour cet ultime adieu à sa femme, le veuf éploré a choisi de porter une tenue un peu particulière. Des habits très étranges dévoilés dans le livre Alexia, notre fille, paru le jeudi 21 octobre 2021 aux éditions Michel Laffont.

« Jonathann m’avait demandé si cela me gênait qu’il porte pour la cérémonie le costume de son mariage. Il m’a expliqué qu’il voulait lui rendre hommage et lui dire au revoir », explique Jean-Pierre Fouillot, dans des extraits de l’ouvrage relayés par Gala dimanche 14 novembre 2021. Et de poursuivre en écrivant : « Cela m’avait ému, et je n’avais aucune raison de le lui refuser ». Celui qui a finalement avoué le 29 janvier 2018 avoir frappée et étranglée sa compagne a donc arboré des vêtements hautement symboliques. « Le plus étrange est peut-être qu’il semblait aussi effondré pour suivre son cercueil qu’il l’avait été pour l’accompagner à l’autel. Ces deux jours-là, ses larmes lavaient son visage », indiquent les beaux-parents du jeune homme condamné à 25 ans de réclusion.

Un costume de mariage qui divise

Quatre ans après le drame, le choix vestimentaire de Jonathann Daval alerte les parents de la défunte. Selon Jean-Pierre Fouillot, « il ne pouvait pas être plus endimanché, et peut-être aussi, avec le recul, plus à côté de l’événement ». Un détail véritablement morbide pour celui qui s’est d’abord fait passer pendant trois mois pour un époux accablé par le chagrin. « Une fois que l’on sait, il y a évidemment quelque chose qui ne colle pas dans ce choix, dans son comportement. Il n’enterre pas sa femme. Il fait comme les vrais criminels, il construit sa légende », explique le couple Fouillot dans des extraits de l’ouvrage relayés par Gala.

Côté juridique, la sentence de Jonathann Daval a beau avoir été prononcée, certains détails financiers liés à l’affaire restent encore à régler. Vendredi 5 novembre 2021, les parents d’Alexia Daval ont ainsi été entendus par la chambre des appels correctionnels de Besançon (Doubs) pour régler la question de leur indemnisation. Devant la justice, ils ont ainsi réclamé le droit de récupérer la maison où résidait le couple. Une procédure compliquée par le fait que la bâtisse appartient encore pour moitié à Jonathann Daval, l’autre moitié ayant été prise par les Fouillot.

Source: Lire L’Article Complet