Julien Cohen quitte Affaire Conclue : jusqu’à quand sera-t-il à l’antenne ?

Après plus de quatre années passées dans Affaire Conclue, Julien Cohen quitte le navire. Si nombre de téléspectateurs sont surpris par cette annonce, l’antiquaire a encore de beaux jours devant lui avant de disparaître du petit écran.

Une page se tourne. Présent dans l’émission portée par Sophie Davant depuis son premier numéro à l’été 2017, Julien Cohen a décidé de se retirer. Un choix qu’il a justifié sur son compte Instagram, vendredi 24 décembre. Après « 1557 émissions tournées, 1813 objets achetés, 7204 personnes rencontrées« , le brocanteur reconnaissable entre mille par ses célèbres lunettes bleues aspirant à de « nouvelles aventures », tire sa révérence.

Si cette annonce a surpris les téléspectateurs, qu’ils se rassurent, Julien Cohen ne quittera pas l’antenne avant quelques mois. « Le public va continuer à le voir pendant quelque temps grâce à des épisodes inédits, qu’il tournera jusqu’à la mi-mars, et les rediffusions« , écrit Le Parisien dans son édition du 25 décembre. Néanmoins, l’homme de 53 ans ne ferme pas la porte à un possible retour sur le petit écran : « Il n’est pas exclu que je revienne dans une nouvelle émission, sur le thème de la brocante ou de l’urbex que je présenterai seul ou peut-être accompagné. C’est en réflexion, car je ne cours pas après les caméras et les flashes.« 

https://www.instagram.com/p/CX3rR5XNzAn/

A post shared by Julien Cohen / Mes Découvertes (@my_discoveries)

Julien Cohen : ses projets pour la suite

C’est avec des projets plein la tête que l’antiquaire s’apprête à quitter France 2. Depuis l’automne, il est à la tête d’une maison de brocanteurs située à Péronne dans la Somme « et dans laquelle ses confrères peuvent proposer leurs produits aux clients ». Et alors que la seconde « prévue à Avallon (Yonne) » s’apprête à ouvrir ses portes, Julien Cohen souhaite s’y consacrer pleinement. « C’est la seule chose qui me motive et ma décision a été prise avec mon épouse« , explique-t-il au Courrier Picard.

Crédits photos : Gilles GUSTINE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet