"Koh-Lanta" : critiqué pour sa chasse et sa pêche violentes, Arnaud réagit

Lundi 31 mai 2021, Arnaud, le candidat éliminé de Koh-Lanta le vendredi 28 mai, était invité de Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste sur C8. L’aventurier a réagi aux nombreuses critiques qui ont fait suite à ses scènes de chasse et de pêche.

Restez informée

Si Koh-Lanta reste sans conteste l’un des programmes les plus couronnés de succès sur TF1, il n’en reste pas moins sujet à certaines controverses. Ainsi, les scènes de pêche et de chasse menées par les aventuriers ne passent pas inaperçues. Voire agacent. Quelques heures à peine après la diffusion du premier épisode de la nouvelle saison Les armes secrètes le vendredi 12 mars 2021, l’association de défense des animaux PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) avait écrit à la chaîne pour dénoncer des scènes de cruauté envers les animaux, après deux séquences jugées particulièrement violentes, dans lesquelles Arnaud (candidat de l’équipe rouge) se livrait à une séance de pêche à l’aide de méthodes jugées trop violentes. “Cherchant à pêcher, l’un des participants tente d’attaquer une raie à la machette, qu’il finit par lancer maladroitement sur l’animal, qui parvient à s’échapper sans que nous sachions s’il a été blessé. Plus tard, on le voit frapper une murène avec une lance puis la piétiner, tandis qu’elle se débat et essaie de le mordre”, avait noté l’association.

“On fait avec ce qu’on a” : Arnaud défend le concept de “Koh-Lanta”

Lundi 31 mars 2021, Arnaud était invité dans l’émission Touche pas à mon poste sur C8. Le candidat, éliminé dans l’émission du vendredi 28 mai, a tenu à réagir à ces critiques, réitérées par les chroniqueurs de Cyril Hanouna. “Jouer à cache-cache avec les raies, c’est compliqué”, a-t-il tout d’abord tenté pour se défendre, notamment face aux attaques de Kelly Vedovelli. Il a ensuite tenté d’argumenter en expliquant que les raies qu’on le voit chasser dans la séquence décriée ne font pas partie d’une espère protégée. Et de poursuivre : “Comment on fait les sushis ? Je ne le sais pas non plus”. “Ce que je sais c’est que j’ai fait l’aventure et que c’est une aventure de survie. Il y avait des choses qui se mangeaient, je ne savais pas comment faire (…) On fait avec ce qu’on a. C’est à dire pas grand chose”, a-t-il enfin conclu. Une plaidoirie qui n’a pas convaincu tout le monde sur le plateau.

Source: Lire L’Article Complet