Kristofer ("N’oubliez pas les paroles") éliminé : "J’ai eu un petit pincement au cœur" – INTERVIEW

Fin d’aventure pour Kristofer. Le Maestro de N’oubliez pas les paroles, présent depuis le 4 avril 2022 dans l’émission de France 2, a été éliminé. En exclusivité pour Femme Actuelle, il s’est confié sur son parcours, évoquant aussi sa complicité avec Nagui.

  • Nagui

Huitième meilleur de tous les Maestros dans N’oubliez pas les paroles, Kristofer n’a pas réussi à s’imposer face à Caroline, mardi 26 avril 2022. Il a été éliminé. Femme Actuelle a pu s’entretenir avec lui. Il est ainsi revenu sur son parcours dans l’émission, ce qu’il a ressenti au moment de son élimination, et ce qu’il compte faire de sa cagnotte qui s’élève à 309.000 euros.

FEMME ACTUELLE : Comment avez-vous vécu votre élimination ?

Kristofer : Je n’ai pas été triste, je n’ai pas pleuré. J’étais même soulagé et très content pour Caroline, la personne qui m’a éliminé. Je ne m’attendais pas à aller si loin dans la compétition. J’ai quand même eu un petit pincement au cœur, mais je suis parti l’esprit tranquille.

Qu’est-ce qui vous a fait défaut ?

K : Je n’ai pas trouvé les paroles de la chanson. La chanson, c’était La tribu de Dana, un titre que je connais et que j’ai beaucoup chanté. Le problème, c’est que j’ai eu une coupe que je ne connaissais pas. Je n’avais pas étudié la chanson à 100%. C’est ça qui a joué. Et puis, la candidate qui était face à moi était très forte. Elle mérite totalement sa victoire et je lui souhaite d’aller le plus loin possible.

Quels souvenirs gardez-vous de votre participation ?
K : Les trajets que j’ai faits en voiture avec mon papa. C’est lui qui m’a accompagné. Tous ces moments sont gravés, notamment ceux que j’ai vécu avec Nagui. Quand je rentre dans les Masters aussi. C’est un rêve qui s’est réalisé. C’était incroyable.

Quel lien avez-vous tissé avec Nagui tout au long de votre parcours ?

K : Je l’aime vraiment beaucoup. Il défend des causes et des associations qui me touchent beaucoup. On partage beaucoup de valeurs. Quand je suis arrivé sur le plateau, on était très complices parce que je l’ai vraiment beaucoup apprécié. J’étais spontané, naturel et il a apprécié. On a eu une interaction fluide l’un avec l’autre. Dès que j’ai commencé à montrer mes connaissances, il a vu que j’avais beaucoup travaillé et ça l’a marqué.

Qu’est-ce que vous avez échangé tous les deux au moment de votre élimination ?

K : Il n’a pas eu à me consoler car je n’étais pas triste. On s’est pris dans les bras. Il m’a dit : ‘Il y a beaucoup de choses qui t’attendent et il faut prendre tout ça avec calme et sérénité’. On n’a pas beaucoup échangé car c’était la fin de la journée et il avait une autre émission à tourner.

Le considérez-vous comme un ami aujourd’hui ?

K : Non, car on a des différences, mais il n’a jamais eu un candidat aussi proche de lui. Pendant le tournage et avant la dernière journée d’émission, ce qui me faisait peur, c’était de ne plus le voir. Je suis très attaché à lui. Ce n’est pas un membre de ma famille, mais je l’apprécie beaucoup. On partage les mêmes valeurs.

Nagui a dit sur Instagram que vous étiez quelqu’un d’”hilarant et d’impressionnant”. Une réaction ?

K : C’est la première photo qu’il a mise de nous. Ça m’a touché parce que j’étais content qu’il pense ça de moi. Ce sont des choses qu’il m’avait déjà dites. C’est un très beau compliment.

« Je vais investir dans l’immobilier »

Qu’allez-vous faire de l’argent que vous avez remporté ?

K : Je vais l’investir dans l’immobilier. J’aimerais bien aussi partir en vacances avec mes parents, mes amis.

Vous avez confié avoir passé le casting quatre fois. Pourquoi participer à cette émission vous tenait tant à cœur ?

K : Depuis que je suis tout petit, j’adore la variété française. Quand j’ai vu le concept à l’écran, j’ai adoré. J’ai cette âme de compétiteur et mon objectif premier, c’était les Maestros.

Vous connaissez 750 chansons par cœur, vous en avez révisé 1.700 pour l’émission, comment travaillez-vous votre mémoire au quotidien ?

K : J’écoute de la musique tout le temps, sur tous mes trajets. Je réécris les paroles, je chante. Je travaille tout le temps, je fais des playlists.

Pourquoi réécrire les paroles ?

K : Ça m’aide. Ma mémoire travaille la nuit. J’écoute une chanson sept, huit fois. Je réécris les paroles. Je la reprends trois heures après puis le travail se fait. Après une bonne nuit de sommeil, ça s’enregistre tout seul, par magie.

Le nombre d’abonnés sur votre page Instagram a grimpé depuis votre participation. Comment gérez-vous cette nouvelle notoriété ?

K : Je ne m’y attendais pas du tout. C’est nouveau pour moi, et c’est irréel.

Quel regard avez-vous sur ce qui est dit sur vous ?

K : Les commentaires sont majoritairement positifs. Il y’en a des négatifs, mais les positifs l’emportent haut la main. Je m’attendais à avoir beaucoup plus de négatifs car j’ai une personnalité forte, je prends beaucoup de place. Mais en fait, pas du tout.

« Je n’ai pas le temps pour l’amour »

Comme d’anciens candidats d’émissions de divertissement, avez-vous aussi reçu des mots d’amour ou des demandes en mariage ?

K : Des mots d’amour, oui. Il y a des gens qui veulent me rencontrer, m’inviter au restaurant. C’est bienveillant et touchant. Par contre, je n’ai pas encore reçu de demandes en mariage.

Vous avez dragué une spectatrice sur le plateau le 18 avril 2022, doit-on en conclure que vous êtes célibataire ?

K : Je suis toujours célibataire oui ! Pour la petite anecdote, j’ai ajouté la spectatrice en question sur les réseaux sociaux. J’espère qu’elle va répondre favorablement à ma demande. Mais c’était juste pour rire. Nagui avait lancé l’idée.

Vous recherchez l’amour ?

K : Non, pas du tout. Je n’ai pas le temps. Je ne compte pas tomber amoureux dans les prochains mois parce que je suis davantage pris par mes projets artistiques et mes études. C’est surtout ça qui m’anime en ce moment, pas une relation sentimentale.

Aimeriez-vous participer à une autre émission que N’oubliez pas les paroles ?

K : J’aimerais bien faire de la télévision, même être chroniqueur. Pourquoi ne pas participer à Koh-Lanta ! C’est le seul jeu dans lequel je pourrais dépasser mes limites car j’ai peur des araignées. Pour les jeux de culture générale, je n’ai pas les capacités pour les faire et la télé-réalité, ce n’est pas du tout mon truc.

Et Les 12 coups de midi ?

K : Non, car c’est beaucoup de culture générale et je n’ai pas les capacités pour faire ce genre d’émissions. Si jamais, dans dix ans, il y a des émissions de blind test, là je fonce ! J’adore ça et ça me correspondrait totalement. J’aimerais aussi participer à The Voice, mais je n’ai pas les capacités vocales. Mais si j’ai le projet d’y participer, je travaillerai ma voix en prenant des cours de chant.

Qu’allez-vous faire maintenant ?

K : Je vais réviser mes études et je vais voyager pour aller à la rencontre d’autres candidats de N’oubliez pas les paroles. Je vais aussi être dans la tournée de l’émission, en mai 2022.

Source: Lire L’Article Complet