"La 3e dose, c’est du luxe" : Catherine Hill critique la stratégie du gouvernement

Invitée sur le plateau Quotidien afin d’évoquer la 5ème vague de l’épidémie de Covid-19 lundi 15 novembre 2021 sur TMC, l’infectiologue Catherine Hill s’est montrée assez critique au sujet de la stratégie vaccinale du gouvernement avec la 3e dose.

Restez informée

Depuis son apparition en France au mois de mars 2020, la pandémie de Covid-19 a fait des ravages dans le pays. Après avoir déjà affronté 4 vagues épidémiques du virus, une 5e se profile à l’horizon. En effet, le taux d’incidence est en constante augmentation sur le territoire français depuis maintenant plusieurs jours. Cependant, la France est pour l’instant moins touchée que les certains autres pays d’Europe, notamment grâce une population majoritairement vaccinée contre le coronavirus. À l’heure actuelle, plus de 50,7 millions de Français ont reçu au moins une dose de vaccin.

Si la question de la vaccination chez les enfants de moins de 12 ans risque d’arriver bientôt sur la table, le gouvernement préconise pour le moment de renforcer la protection des personnes les plus âgées contre la Covid-19, en leur administrant une 3ème dose de vaccin. Ainsi, comme l’a annoncé le président de la République lors de son allocution télévisée du mardi 9 novembre 2021, les personnes âgées de plus de 65 ans devront recevoir une 3ème injection pour conserver leur pass sanitaire. Une stratégie ouvertement critiquée par l’infectiologue Catherine Hill lors de son passage sur le plateau de l’émission Quotidien, lundi 15 novembre 2021 sur TMC.

Catherine Hill : « Les gens qui sont en danger sont ceux qui ne sont pas vaccinés »

« La 3e dose, c’est du luxe !« , s’est-elle exclamée lorsque Yann Barthès l’a interrogée à ce sujet. « La priorité c’est de vacciner les gens qui ne sont pas vaccinés« , a-t-elle ajouté, avant de souligner que tous les vaccins contre le coronavirus « sont remarquablement efficaces« , et qu’ils « protègent mieux contre les maladies graves« . L’infectiologue a ensuite tenu à rappeler les personnes vaccinées peuvent attraper la Covid-19, mais qu’elles ne vont pas développer de formes graves de la maladie. « Les gens qui sont en danger sont ceux qui ne sont pas vaccinés. Et la 3e dose, ce n’est pas urgent, parce qu’en fait, l’effet sur les cas graves est plus durable« , a affirmé Catherine Hill, qui pense donc qu’Emmanuel Macron se trompe en appelant les personnes les plus âgées à se faire vacciner une 3e fois.

Source: Lire L’Article Complet