"La France a sombré dans la dictature" : Les propos polémiques de Francis Lalanne mettent la pagaille sur Twitter !

Lors d’une manifestation qui s’est tenue le 1er Mai à Paris, le chanteur a de nouveau fait une sortie polémique.

Nouveau dérapage pour Francis Lalanne. Le chanteur s’est de nouveau distingué ! Il n’est pas question d’une nouvelle musique, ou de la sortie prochaine d’un album mais plutôt de crise sanitaire. La star a participé à une manifestation organisée le jour de la fête du travail, ce samedi 1er mai à Paris.

Interrogé par France Info, il a indiqué : “Je le dis haut et fort : la France a sombré dans la dictature”. Des propos qui ont fait beaucoup de bruit, notamment sur Twitter, où les internautes ont réagi en nombre aux nouveaux propos de l’artiste.

“Je le dis haut et fort : Francis Lalanne a sombré”, “La dictature ne vous laisserai pas pour vous exprimer ainsi…Faut juste arrêter de planer cher Francis”, “Pauvre Francis Lalanne il est tombé bien bas”, “Je proposerais bien à Francis Lalanne d’essayer de dire ‘haut et fort’ dans une vraie dictaturele quart de ce qu’il dit en France sur une chaîne publique”, “Et pendant ce temps là, Lalanne déclare qu’en France on vit en dictature”, “ce pauvre type dont le cerveau est à hauteur de ses bottes !”, “une cagnotte Leetchi pour que Lalanne puisse se rendre dans une vraie dictature (billet aller, pas le retour)”, “Je pense que Monsieur Lalanne aurait dû un peu moins dormir en cours d’histoire, il saurait alors ce que c’est qu’une dictature”, pouvait-on lire.
Une fois encore des tensions entre manifestants et forces de l’ordre ont éclaté, retardant la progression du cortège. “Un avant-cortège composé d’éléments radicaux a bloqué la progression du reste du cortège”, selon la préfecture de police. Les forces de l’ordre sont intervenues pour faire en sorte que la manifestation intersyndicale parisienne avance.”
Pour rappel, le parquet de Paris avait classé sans suite une enquête ouverte fin janvier contre le chanteur qui avait appelé “à mettre l’Etat hors d’état de nuire” demandant la “destitution” d’Emmanuel Macron. Mais lors d’une manifestation à Nice, fin mars, il avait lancé un appel à “commettre un délit” (en d’autres termes, s’embrasser sous les yeux de la police, ndlr).

À voir également : “Plutôt que de faire le beau” : après Francis Lalanne, Jimmy Mohamed humilie un nouvel invité dans TPMP !

La Rédaction

Source: Lire L’Article Complet