La ministre Amélie de Montchalin empêchée de prendre son vol vers la Suisse : on sait enfin pourquoi

C’est une histoire qui a secoué le monde politique ces derniers jours. La ministre Amélie de Montchalin n’a pas pu monter à bord d’un vol vers la Suisse et la raison a enfin été révélée par son service de presse.

Un malentendu qui a fait beaucoup de bruit. Ce jeudi 23 décembre, un ancien pilote et ex-délégué national du Rassemblement bleu Marine, Jacques Clostermann, a fait circuler une fausse rumeur sur Twitter en expliquant que la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques avait été débarquée d’un vol vers Genève, faute de pass sanitaire et plus précisément, d’un schéma vaccinal complet. Ces nombreux tweets, qui ont déchaîné Twitter, laissaient entendre que la femme politique était une « antivax« . Contacté par l’Obs, le cabinet de la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques a immédiatement mis un terme à ces rumeurs assurant une déformation de l’histoire d’origine.

« Madame la ministre est bien évidemment vaccinée et elle n’avait aucune intention d’enfreindre la loi », a-t-il affirmé au média, apportant par la suite une explication. « Elle n’a pas pu embarquer dans cet avion qui devait l’emmener à Genève pour rejoindre ensuite sa famille en Savoie, car elle n’avait pas fait de test anti-Covid« , a ajouté le cabinet. Il s’agit en réalité d’une simple confusion. « L’ambassade de France a signifié à la ministre qu’elle n’avait pas à présenter de test en plus de son vaccin dans la mesure où elle ne prenait qu’un vol de transit et sortirait de Suisse immédiatement après son atterrissage à Genève« , ont expliqué les proches de la ministre, avant de poursuivre : « Mais c’était faux, elle devait bel et bien présenter un test.« 

PHOTOS – Olivier Véran, Gérald Darmanin, Roselyne Bachelot… Qui sont les ministres en 2021 ?

« Elle est bien vaccinée »

Le cabinet de la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques a également tenu à revenir sur une autre rumeur lancée par l’ancien pilote sur Twitter. « Madame la ministre n’a donc pas embarqué pour ne pas retarder le décollage« , a affirmé son service de presse, avant de conclure : « Elle a fait un test antigénique et est montée dans l’avion suivant. » Cependant, ce dernier point a été démenti par Amélie de Montchalin en personne. Contactée par CheckNews, le moteur de recherche lancé par le média Libération, la femme politique a admis être bien montée dans l’avion… Avant d’y être débarquée. Néanmoins, CheckNews confirme avoir vérifié le pass sanitaire de la ministre et ce dernier est bel et bien valide.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet