La nouvelle compagne de Cédric Jubillar ressort libre de garde à vue : « Pas de quoi la mettre en examen »

Interpellée pour recel de cadavre, Séverine, nouvelle compagne de Cédric Jubillar a été entendue ce jeudi 16 décembre par les enquêteurs, et est ressortie libre de garde à vue, selon les informations de BFMTV.

La compagne de Cédric Jubillar défend bec et ongles celui qui partageait sa vie, avant d’être incarcéré, le 18 juin 2021 dans l’affaire de la disparition de Delphine Jubillar, son épouse. Placée en garde à vue, ladite compagne, à savoir Séverine, a été entendue au cours de 36 heures, avant de ressortir libre ce soir. Même si, comme le précise Guillaume Farde, consultant sécurité BFMTV, “36 heures, ce n’est pas 36 heures d’audition en continu. Une garde à vue, on peut se reposer, on peut se restaurer…”. Il n’en reste pas moins qu’ainsi retenu, la pression est grande. Il s’agit d’une “mesure privative de liberté, vous n’avez pas le droit de partir, vous êtes retenu ! Vous êtes questionné, vous êtes, le cas échéant, mis face à vos contradictions…  C’est une pression pour Séverine, cette femme qui est présentement mise en garde à vue, mais c’est aussi une pression pour Cédric Jubillar”, analysait le consultant, ce jeudi 16 décembre.

« Madame va bien »

Selon Brice Vidal, journaliste BFMTV interviewé dans 3D Calvi, il restait encore une audition à 19 h 30, mais “la tendance à 15 heures, c’était qu’il n’y avait pas de quoi mettre en examen Séverine, la mise en cause”.

En garde à vue pour “recel de cadavre”, Séverine était entendue car elle aurait pu connaître le lieu où se trouverait le corps de Delphine Jubillar. “Les magistrats instructeurs soupçonnent, ou en tout cas, ont de quoi les laisser penser qu’elle peut connaître la localisation du corps de Delphine, expliquait encore Brice Vidal. Et d’ajouter : “Alors quels sont les éléments en possession des enquêteurs, c’est difficile à dire. S’agit-il d’écoutes téléphoniques, de constatations techniques – c’est peu probable parce qu’elles ont eu lieu il y a un moment ces constatations – mais qui sait s’il ne s’agit pas de confidences qu’aurait pu faire Cédric Jubillar en prison ? On sait que son isolement est assez relatif, il a pu parler en prison, on sait qu’il y a des détenus qui ont été entendus en auditions libres…”

Vers 21 h 30 l’information est tombée : la compagne de Cédric Jubillar, Severine, est ressortie libre de sa garde à vue. « Madame va bien, elle est fatiguée donc pas à même de faire des déclarations à la presse« , a précisé son avocate à BFMTV, à l’issue de la garde à vue.

Article écrit avec la collaboration de 6Médias.

Crédits photos : facebook

Autour de

Source: Lire L’Article Complet