La peur de Manuela Lopez gravement malade : « Ne pas pouvoir emmener mon fils jusqu’au bout »

Atteinte d’un syndrome de tako-tsubo, Manuela Lopez, que l’on a pu voir dans “Hélène et les garçons” et “Les Mystères de l’amour”, s’est confiée auprès de Gala sur sa maladie et certaines de ses angoisses.

A propos de


  1. Manuela Lopez

De nombreux maux l’handicapent. Depuis 2007, Manuela Lopez, connue pour avoir joué le rôle d’Adeline dans la sitcom Hélène et les garçons, souffre d’une cardiopathie génétique, découverte après un malaise cardiaque survenu en plein tournage. Fragile, elle a développé il y a quatre ans un syndrome de tako-tsubo, appelé le “syndrome des coeurs brisés”, qui survient après un stress émotionnel. Depuis la fin 2020, la comédienne de 48 ans a été hospitalisée trois fois. Autant de difficultés qu’elle raconte dans son livre Tako-Tsubo, tu as brisé mon coeur, sorti le 3 juin aux éditions Michel Lafon.

Malgré la maladie, Manuela Lopez semble rester optimiste. “Je suis quelqu’un de positif sinon je ne serais plus là. Je vais m’en sortir parce que je l’ai décidé. Mais je sais que tout peut arriver… J’en suis consciente”, confie-t-elle dans les colonnes de Gala, en kiosque ce 3 juin. Toutefois, la comédienne reconnaît parfois pleurer “de peur”. Peur de perdre ce que j’ai. Peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas pouvoir emmener mon fils jusqu’au bout, avoue-t-elle. Son fils Paolo, 16 ans, vit avec elle dans sa maison normande, près de Deauville.

Une force puisée auprès de son fils, Paolo

Un jeune homme grâce à qui Manuela Lopez arrive à vivre au jour le jour. Quand vous avez un mini vous, avec le même caractère, ça donne de la force. C’est un miroir et il rappelle à l’ordre quand on s’égare. Il aime bien parler, on discute beaucoup. Je lui dis tout”, révèle l’actrice des Mystères de l’amour. Elle puise également sa force dans un contact régulier avec les animaux. “C’est mon équilibre, mon oxygène. C’est ça qui fait que je suis debout, depuis toute petite. Ce sont les seuls en qui je peux avoir vraiment confiance. Je ne peux pas vivre sans”, conclut-elle.

Retrouvez l’intégralité de notre entretien avec Manuela Lopez dans le magazine Gala en kiosque ce 3 juin.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet