Lady Gaga : son dog-sitter blessé par balles souffre de complications

Ryan Fischer, le dog-sitter de Lady Gaga, avait été agressé lors d’une balade avec les chiens de la chanteuse à Los Angeles et blessé à la poitrine par quatre balles. Après un début de convalescence serein, les choses se sont néanmoins compliquées pour lui, comme il l’explique ce 30 mars sur Instagram…

Lady Gaga

L’histoire a défrayé la chronique il y a plusieurs semaines, Le 24 février dernier, Ryan Fischer le dog-sitter de Lady Gaga est agressé alors qu’il promène les trois chiens de la star dans les rues de Los Angeles. L’un des hommes sort une arme à feu et lui tire quatre balles en pleine poitrine avant de s’enfuir avec deux des toutous de la chanteuse. Alors qu’il est emmené à l’hôpital dans un état critique, les forces de l’ordre retrouvent le troisième chien, Asia, qui erre quelques rues plus loin. Lady Gaga propose alors 500 000 dollars de récompense à qui lui ramènera Koji et Gustav, ses Bouledogues français disparus, promettant qu’aucune question ne sera posée. Les chiens retrouvent miraculement le chemin du home sweet home de Lady Gaga deux jours plus tard. Un happy end digne de Hollywood ? Pour Lady Gaga et ses chiens, pas de doute, pour l’infortuné Ryan Fischer rien n’est moins sûr. Pour le jeune homme qui avait publiquement pris la parole une semaine après le drame pour donner de rassurantes nouvelles, les choses sont plus difficiles.

Ryan Fischer sur le (lent) chemin de la guérison

Sur Instagram Ryan Fischer a livré son souvenir d’un moment terrifiant alors qu’il se croyait tiré d’affaire : “J’étais prêt à commencer tranquillement un chemin vers la guérison du traumatisme émotionnel et à continuer mon chemin. La vie allait revenir à la normale assez vite pensais-je. Malheureusement, l’étrange sifflement et le gargouillis venant de ma poitrine à chaque fois que je respirais racontaient une autre histoire. Une visite chez le médecin et une radiographie ont suivi, et peu de temps après, j’ai été emmené au même service d’urgence où j’étais seulement une semaine plus tôt : je venais de faire un collapsus pulmonaire et de l’air remplissait ma cavité thoracique“. Ryan Fischer a dû accepter de se voir retirer un morceau de poumon, l’une des balles ayant “brûlé” les tissus de l’organe. Le dog-sitter conclut : “J’accepte enfin que ma convalescence ne sera pas un chemin en ligne droite. Le voyage est difficile, douloureux (…) malgré tout j’arrive à trouver dans tout cela toute l’absurdité, l’émerveillement et la beauté que cette vie nous offre“. De quoi inspirer les paroles d’une chanson à Lady Gaga.

https://www.instagram.com/p/CNAdi2rBCkh/

A post shared by Saint Rocque (@saintrocque)

Source: Lire L’Article Complet