Laetitia Milot très touchée par la mort de trois proches, l'actrice de "Plus belle la vie" leur rend un dernier hommage

En avril dernier, des membres du casting du tournage de "Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?" ont trouvé la mort dans un accident de voiture. Un drame qui a touché de nombreuses personnes, dont Laetitia Milot, sur un tournage avec eux.


Une épreuve bouleversante. Le 23 avril dernier, trois hommes âgés de 49, 47 et 19 ans sont morts suite à un accident de voiture. Un drame mortel qui a marqué la France puisqu’il s’agissait de trois machinistes ayant œuvré lors du troisième opus du film à succès. Trois hommes partis trop tôt, face auxquels les acteurs et actrices Frédérique Bel, Élodie Fontan ou encore Ary Abittan avaient rendu hommage.

Mais les défunts n’avaient pas travaillé que sur le long-métrage “Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu”, Laëtitia Milot avait d’ailleurs collaboré avec eux sur le tournage de “Liés pour la vie”, qui sortira le 7 juin prochain. Très touchée par ce drame, l’actrice de Plus belle la vie a dont souhaité leur rendre un dernier hommage dans les colonnes du magazine Nous Deux, “Sur Liés pour la vie, l’équipe technique a été magique. On ne parle pas assez d’eux. Hélas, nous avons récemment perdu Morvan, Hervé et Milo, dans un accident de voiture sur le tournage du troisième Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? J’ai une tendre pensée pour eux et leurs proches, c’était des personnes formidables. Je pense aussi très fort à Timothée, qui se bat”.

Si les tournages ont repris sans les victimes, l’auteur de l’accident, lui, est toujours en attente d’un verdict le concernant. Selon les informations de 20 minutes, les trois techniciens sont entrés en collision avec un chauffard qui n’avait visiblement pas respecté un cédez le passage. Toujours selon les informations du journal, ce dernier avait un taux d’alcoolémie positif à 0,8 gramme par litre de sang et roulait au-dessus de la vitesse réglementaire. Ainsi, ce dernier a immédiatement été mis en examen pour homicides involontaires avec circonstance aggravante.

À voir aussi : 

La rédaction

Source: Lire L’Article Complet